×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    ADS, un des leaders canadiens de l'ingénierie, crée sa filiale spécialisée dans l'énergie

    Par L'Economiste | Edition N°:54 Le 19/11/1992 | Partager

    ADS International, société canadienne d'ingénierie dispose, depuis la mi-Août, d'un bureau de représentation au Maroc. Sa filiale de droit marocain sera créée en partenariat avec le Bureau d'Etudes Inov-Projet vers le premier trimestre 1993. La filiale assistera les professionnels dans le financement des projets de gestion d'énergie.

    ADS International, société d'ingénierie canadienne, est depuis la mi-Août représentée à Rabat. Une société de droit marocain sera créée vers le premier trimestre 1993, en partenariat avec le Bureau d'Ingénierie marocain, Inov-Projet, qui opère déjà dans le domaine de la gestion de l'énergie.
    Les modalités de partenariat ne sont pas encore précisées. Deux options sont possibles. Il s'agira soit d'une prise de participation d'ADS International dans le capital d'Inov-Projet, soit de la création d'une nouvelle société à participation mixte. Dans le deuxième cas, la société créée sera nommée Econoler, nomination que porte l'ensemble du réseau d'ADS.

    Le partenaire marocain permettra à ADS de gagner du temps pour une bonne introduction dans l'ensemble des secteurs économiques. Une société de droit marocain permettra de répondre aux appels d'offre nationaux.
    La nouvelle société regroupera dix professionnels. Deux consultants d'ADS sont déjà au Maroc. Un troisième consultant est attendu. Ils seront responsables de la formation des ingénieurs marocains aux travaux d'économie d'énergie.

    Cette implantation est effectuée en collaboration avec l'Agence Canadienne de Développement International (ACDI). Le projet d'ADS a été retenu parmi d'autres projets proposés. Il sera subventionné par le Fonds des Initiatives en développement par le Secteur Privé (FONDSDSP). Un budget de 1,6 million de Dollars canadiens sera versé en tranches trimestrielles sur une période de deux ans, à la condition que ADS réalise les objectifs fixés par l'ACDI.
    Ces objectifs consistent en l'implantation d'une société de droit marocain en partenariat avec des professionnels locaux, dans le transfert du savoir-faire, par la mise en place d'une équipe d'ingénieurs marocains spécialisés dans le domaine de la gestion d'énergie.

    L'implantation d'ADS a été aussi encouragée par la présence au Maroc, depuis 1989, du projet GEM qui a déjà sensibilisé quelques entreprises aux avantages de la mise en place de programmes de gestion d'économie d'énergie.
    La société, une fois créée, contactera tout d'abord ces entreprises, qui ont déjà bénéficié d'un audit énergétique, pour leur proposer un programme d'action "clé en main". Elle se chargera, également, de sensibiliser d'autres entreprises, non encore contactés, en relevant les domaines d'activité susceptibles d'accueillir un programme de gestion d'énergie. Puis, elle réalisera, en accord avec les entreprises concernées, une étude de pré-faisabilité et mettra en place les équipements pour la réalisation d'économie d'énergie.
    La filiale d'ADS assistera aussi les professionnels dans le financement des programmes de gestion de l'énergie. Dans un premier temps, la filiale subventionnera une partie des équipements. "Nous ne financerons pas l'ensemble de l'investissement, car le client doit être lui-même impliqué dans le programme d'action afin d'assurer sa réussite", explique M. Raymond Fortin, ingénieur, Vice-président-Maghreb de ADS.

    Les projets subventionnés seront pris comme exemple à l'occasion de séminaires de sensibilisation aux projets d'économie d'énergie organisés."Nous essayerons, par ailleurs, de réaliser un projet pilote par secteur d'activité", ajoute-t-il.
    Dans un deuxième temps, le Bureau d'Etudes participera au montage financier des programmes d'investissement. Les entreprises exportatrices auront la possibilité d'utiliser la ligne de crédit USAID destinée aux programmes d'économie d'énergie. Pour les entreprises non exportatrices, le Bureau d'Etudes participera à la discussion pour l'accord des prêts. Il pourra éventuellement présenter, mensuellement, à l'organisme prêteur un rapport sur les économies d'énergie réalisées. Le bureau aura aussi comme mission de sensibiliser les banques aux avantages de trésorerie obtenus par le biais des projets d'économie d'énergie.
    ADS peut intervenir dans tous les secteurs d'activité, elle est également spécialisée dans les problèmes d'environnement. Mais "dans un premier temps nous ne comptons pas disperser nos actions, nous nous intéresserons aux problèmes de gestion de l'énergie plus particulièrement", précise M. Fortin.

    L. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc