×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Absentéisme des enseignants: L’introuvable remède

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4793 Le 13/06/2016 | Partager
    Lutte contre les «faux certificats» et redéploiement des troupes, pour sauver les meubles
    Mise en place d’un outil de suivi et de contrôle des absences

    Scandaleux. Le fort taux d’absentéisme dans la fonction publique, particulièrement dans les rangs des enseignants, se traduit par des effets catastrophiques en termes de qualité des prestations fournies par le système éducatif. C’est l’une des principales défaillances pointées par le rapport de la Cour des comptes, présenté par Driss Jettou devant les deux Chambres du Parlement. La Banque mondiale a également tiré la sonnette d’alarme sur ce sujet, en déplorant que «les enseignants sont souvent absents. Leur taux d’absentéisme vient juste après celui de la Syrie, un pays en guerre depuis 4 ans» (cf. www.leconomiste.com). Dans sa réponse aux critiques du rapport de la Cour des comptes, Khalid Berjaoui, ministre délégué au département de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, n’a pas été convaincant sur cette question. Il a avancé que les mesures mises en place ont réussi à «réduire le taux de déperdition du temps scolaire à 10%». Parallèlement, «les absences injustifiées du personnel administratif et éducatif ont connu une baisse notable de 49%», a indiqué le ministre. Des chiffres à prendre avec précaution, vu la persistance du nombre élevé des absences des enseignants. Quoi qu’il en soit, le ministre a souligné que son département a mis l’accent sur la lutte contre «l’absentéisme justifié par de faux certificats médicaux». Si le personnel de l’Education nationale fait moins de grèves, les absences récurrentes restent une pratique courante dans les écoles. Aujourd’hui, le département de Rachid Benmokhtar et Khalid Berjaoui veut sévir face à ce laisser-aller. Cela, via une série de mesures comprenant «un outil de suivi et de contrôle des absences», selon Berjaoui. Le département de l’Education nationale mise également sur le redéploiement de ses troupes pour limiter l’impact de la déperdition du temps scolaire. Cette opération a concerné 7.000 enseignants.

    Par ailleurs, le département de Benmokhtar a été également épinglé par le rapport de la Cour des comptes sur les retards de transfert des fonds aux Académies régionales, se traduisant par des défauts de paiement de leurs fournisseurs. A fin 2014, les dettes des Académies régionales s’élevaient à 8 milliards de DH. L’année dernière, ces entités ont reçu les flux qui étaient prévus, s’élevant à 4,4 milliards de DH, en plus d’un déblocage supplémentaire de 300 millions de DH. Sur ce total, «la priorité a été donnée aux dépenses ayant un lien direct avec l’opération éducative». Quid du reste à payer? Berjaoui a indiqué que «les Académies régionales et les directions provinciales ont arrêté la situation au 7 février dernier. Les avenants ont été préparés et validés par les intervenants concernés, afin d’accélérer le paiement des montants dus aux entreprises».

    Régionalisation en marche

    Outre la lenteur de déblocage des financements, les Académies d’éducation et de formation posaient un autre challenge, notamment de mise en conformité avec le nouveau découpage territorial, passant de 16 à 12 régions. Les «nouvelles entités remplacent les anciennes dans tous les droits et obligations, en vertu d’un décret de subrogation, mis en place en mars dernier», a fait savoir le ministre. Les comptes des 12 Académies ont été dotés des liquidités nécessaires, notamment suite à l’approbation de leurs budgets, est-il indiqué.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc