×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La BID lance un fonds pour les énergies renouvelables

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:4750 Le 13/04/2016 | Partager
    Un accord d’investissement de 3 milliards de DH sera finalisé en novembre
    Un complexe résidentiel et commercial pour 2,3 milliards de DH
    C’est le premier projet en partenariat avec le privé
    bid_050.jpg

    Le Dr Ahmad Mohamed Ali Al Madani, président de la BID, ici en compagnie de Ahmed Baroudi, patron de la SIE, vise une meilleure coordination entre les différents fonds souverains pour promouvoir les investissements dans les pays membres de la BID (Ph. Bziouat)

    Le 2e Forum d’investissement des fonds souverains a débouché sur du concret. En effet, le président de la Banque islamique de développement (la BID) le Dr Ahmad Mohamed Ali Al Madani et le DG de la Société d’investissements énergétiques, Ahmed Baroudi, ont signé hier un mémorandum d’entente pour la mise en place d’un fonds de 300 millions de dollars, soit près de 3 milliards de DH, dédié au financement des projets dans les énergies renouvelables au Maroc et en Afrique. L’accord, entérinant cet investissement, sera finalisé en novembre prochain à Marrakech, à l’occasion de la tenue de la COP22. Ce partenariat a été conclu en marge du 2e Forum organisé hier à Rabat, avec l’appui de la CDG. Le président de la BID n’a pas voulu dévoiler le contenu. Il s’est contenté de rappeler que le montant et les modalités de financement seront fixés lors du sommet du climat de Marrakech. Il a d’ailleurs profité de son déplacement au Maroc pour lancer les travaux du complexe résidentiel et commercial, baptisé Green tech valley, dans la vallée de Bouregreg, à Salé (www.leconomiste.com). Ce projet, unique en Afrique, d’un montant de 2,3 milliards de DH, sera réalisé grâce à un partenariat entre la BID et la Société marita immobilière (SMI). Il sera construit sur une superficie de 150.000 mètres carrés, avec à la clé, la création de 10.000 emplois. C’est la première fois que la Banque se lance dans un investissement avec un partenaire privé, souligne un cadre de cette institution. Rappelons que le premier Forum a été organisé à Jeddah, en Arabie Saoudite en 2015. Mohamed Boussaid, qui était présent, avait proposé le Maroc pour accueillir la 2ème édition. C’est chose faite.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc