×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Diplomatie culinaire
    Les saveurs méditerranéennes s’invitent à Fès

    Par L'Economiste | Edition N°:4686 Le 14/01/2016 | Partager
    Un festival d’art culinaire organisé en partenariat avec l’ambassade de France
    Les pays méditerranéens réunis en avril, à l’initiative de Faouzi Skali

    Faouzi Skali prépare deux grands événements à Fès. Outre le festival de la diplomatie culinaire, prévu en avril, l’anthropologue peaufine son festival de la culture soufie qui célébrera l’Inde en octobre. Il travaille aussi sur un programme pour animer les sites historiques de la médina…qu’il a présenté au maire de Fès Driss Azami El Idrissi (Ph. YSA)

    «Diplomatie culinaire et cultures méditerranéennes au service de la paix». Telle est la thématique du festival de Fès de la diplomatie culinaire, prévu du 14 au 17 avril. «Cette première édition esquissera la gastronomie méditerranéenne dans le monde du livre de Roger  Al Idrissi», indique Faouzi Skali, initiateur de l’événement. La manifestation est organisée en partenariat avec plusieurs représentations diplomatiques dont notamment l’ambassade de France. La mairie de Fès figure également parmi les partenaires.
    Trois jours durant, le festival revisitera le patrimoine d’Al Idrissi, qui est un géographe marocain né en 1.100 après J.-C., et qui a marqué l’histoire à travers son ouvrage «Le livre de Roger». Rédigé pour le Roi Roger II de Sicile, dans les années 1150, il constituait à l’époque l’ouvrage cartographique le plus complet et le plus précis scientifiquement sur le monde. Al Idrissi est parti du découpage de Ptolémée des 7 zones géographiques et les a à son tour découpées en 10 sous-sections chacune.  
    Ainsi, cette œuvre, plus que l’excellence et la précision scientifique qu’elle représente, symbolise aussi l’entente entre les religions et les cultures. Et c’est pour la même raison qu’Al Idrissi a toujours porté un fort intérêt, dans la description qu’il a faite du monde, à ces villes qui étaient des carrefours entre l’Orient et l’Occident, des carrefours des cultures et des religions. «Et c’est la raison qui nous a amenés à vouloir revisiter le monde d’Al Idrissi, à travers l’art de la gastronomie», a précisé Skali lors d’une présentation de son festival devant le maire Driss Azami El Idrissi.
    En tout cas, la 1re édition de ce festival mettra à l’honneur, en plus de Fès, 6 villes de la Méditerranée, à savoir: Séville, Montpellier, Berlin, Palerme, Istanbul et Beyrouth. De grands chefs cuisiniers venant de ces destinations vivront l’expérience des marchés de la médina pour préparer les mets. Le programme de l’événement prévoit également des conférences, des expositions photographiques des cartes d’Al Idrissi des régions à l’honneur, ainsi que des soirées de gala. Un parcours dégustatif sera également mis en place dans le jardin Jnan Sbil, sous la thématique des itinéraires choisis d’Al Idrissi. Ouvert au grand public, ce parcours a été vivement apprécié par le maire de Fès qui a promis d’apporter son appui à ce festival, qui animera la ville, au moins pour trois jours.
    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc