×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Fès échappe à une vague de produits avariés

    Par L'Economiste | Edition N°:4548 Le 16/06/2015 | Partager
    Saisie record de plusieurs tonnes de marchandises destinées à la consommation
    L’opération menée par la wilaya et la DGST aboutit à l’arrestation d’un extrémiste notoire

    Outre la saisie d’importantes quantités de produits avariés destinés à la consommation, les autorités ont procédé à l’arrestation de leur propriétaire qualifié d’extrémiste. Son entrepôt est mis sous haute surveillance

    C’est un coup de maître. Une saisie record de produits avariés destinés à la consommation aboutit à l’arrestation d’un présumé «extrémiste notoire». En effet, hier, tôt le matin, des policiers cagoulés, dépêchés de Rabat dans des voitures banalisées, ont envahi le quartier industriel de Sidi Brahim à Fès. Leur intervention est ultrasecrète. Le but était de mettre la main sur un «gros poisson». Réalisée par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) et la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST), l’opération s’est révélée fructueuse. D’une part, les autorités ont mis la main sur de grandes quantités de produits de consommation (jus, dattes, confiture, miel et confiseries) périmés, stockés dans un entrepôt. Et d’autre part, le BCIJ a procédé à l’arrestation du propriétaire de ces marchandises, individu "imprégné de l'idéologie extrémiste" ainsi que le qualifie le ministère de l’Intérieur dans son  communiqué. Egalement propriétaire de la société Aoulany Andalouss spécialisée dans la vente en gros de produits alimentaires, ce dernier procédait à l'achat de grandes quantités de produits de consommation périmés et falsifiait les dates de péremption avant de les écouler sur le marché. Selon les premières révélations de l’enquête, l’individu comptait tirer profit de la hausse de la demande sur les différents produits alimentaires lors du mois sacré de Ramadan pour vendre ces produits périmés au détail. Le communiqué de l’Intérieur ajoute, par ailleurs, que «le mis en cause avait pris en charge les frais de voyage d’une citoyenne marocaine et de ses enfants pour se rendre en Turquie en vue de rallier les rangs d'organisations terroristes en Syrie et en Irak». Lors de son arrestation, il a été procédé également à la saisie de plusieurs tonnes de produits alimentaires périmés et de deux machines d'emballage et d'étiquetage ainsi que d'un grand nombre d'étiquettes vides destinées à la falsification des dates de péremption. «Le mis en cause sera déféré à la justice dès que l'enquête en cours menée sous la supervision du parquet général compétent sera achevée», indique le ministère. A l’heure où nous mettions sous presse, les autorités recensaient encore les quantités saisies (plusieurs tonnes).
    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc