×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Des réseaux électriques intelligents dans l'Oriental

Par L'Economiste | Edition N°:4548 Le 16/06/2015 | Partager
La région cherche à renforcer son attractivité territoriale
Des expériences pilotes à travers le Maroc, à encourager
Une feuille de route nationale s'impose

Dans l'Oriental, l'ONEE est pionnier en matière de recours au smart grids. Avec un réseau informatisé, il résout à distance les différents types de pannes et offre un service de qualité

L’Oriental, qui cherche à conforter sa position de pionnier en réseaux électriques intelligents (REI), vient d’abriter un séminaire sur le recours au smart grids pour consolider son attractivité territoriale. La cellule locale de la Fédération marocaine de l'électricité (Femadel) d’Oujda a convié l’ensemble des intervenants et professionnels du secteur pour proposer des alternatives fiables et efficaces. Aussi des procédures pour optimiser la production, la consommation et la distribution. En perspective, réguler le rapport coût-qualité et sécuriser les réseaux.
L’échange a mis l’accent sur la nécessité de fixer une feuille de route nationale claire, pour permettre aux industriels et investisseurs de se positionner et d’agir en connaissance de cause. Le besoin en informations précises sur les divers aspects relatifs au cadre juridique à préparer, aux avantages, aux coûts et aux éventuelles incitations, étaient au centre des débats. D’autres expériences ont été passées au peigne fin: le cas des producteurs privés à Al Jadida. «Les REI utilisent des technologies informatiques de manière à optimiser l’ensemble des maillons de la chaîne et de stabiliser les tensions et de fréquence. D’où la nécessité d’encourager les innovations dans le domaine éclectique, clarifier les procédures et généraliser les expériences pilotes», a précisé Reda Sekkat, président de la Femadel.
«Le Maroc est en train d’avancer sur le terrain des REI. Il le fait de manière désorganisée», ont souligné d’autres intervenants. Ce qui explique l’intérêt accordé aux étapes parcourues en termes d’installations de compteurs intelligents et de mise en réseau de différentes sources d’énergie (éolienne, biomasse et solaire). De plus, les technologies permettent d'économiser l'énergie en lissant les pointes de consommation.
"L'ONEE Oriental est pionnier en matière de recours aux smart grids. Son réseau est informatisé et tous les départs de moyenne tension et les organes de coupures sont télé-conduits à partir du centre d’Oujda", indique Mounir Oukhouya, directeur régional de l’Office. Une technique qui permet de résoudre, à distance, les différents types de pannes et d’enchaîner un service de qualité en termes d’alimentation optimale et disponibilité du réseau est un atout compétitif pour une région qui cherche à assurer ses investisseurs et entrepreneurs potentiels.
Les REI sont des composantes essentielles de la nouvelle ville intelligente que plusieurs régions du Royaume cherchent à développer. D’autant plus qu’elles disposent (à l'Oriental par exemple) de diverses sources d’énergie et de réseaux permettant d’optimiser le matériel et maîtriser les pics de consommation.
De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc