×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le trafic aérien reprend

Par L'Economiste | Edition N°:4134 Le 15/10/2013 | Partager
Le nombre de passagers en hausse de 14,59% par rapport à 2012
Les projets d’extension devraient doper la capacité

Source: Onda
Avec une croissance de 46,55%, Casablanca arrive en tête des aéroports par lesquels transite le plus grand nombre de passagers, s’ensuivent Marrakech, Agadir et Tanger

Après un début d’année plutôt timide, la tendance haussière du trafic aérien s’est confirmée durant les derniers mois. En septembre, le nombre de passagers ayant transité par les différents aéroports a enregistré une hausse de 14,59% par rapport à la même période de l’année précédente, selon les dernières statistiques publiées par l’Office national des aéroports (ONDA), contre seulement 8% pour le cumul des 9 mois. La destination Maroc totalise ainsi 1,57 million de passagers (touristes, MRE et hommes d’affaires) contre 1,37 million en 2012. «Cette hausse est essentiellement attribuée au rebond qu’ont connues les arrivées touristiques. Durant le mois d’août, le nombre de passagers a enregistré une augmentation de l’ordre de 20% par rapport à 2012», explique-t-on à l’ONDA. Et d’ajouter que l’ouverture de nouvelles lignes et l’attrait de la destination Maroc ont contribué fortement à cette hausse. Le trafic international en provenance du marché européen, essentiellement, s’est apprécié de 13,52% part rapport à la même période de l’année dernière, mais ce sont les domestiques qui s’approprient la plus grande performance avec une hausse de 26,58%. Naturellement, Casablanca se hisse en tête des aéroports par lesquels a transité le plus grand nombre de passagers avec une performance de 46,55% par rapport à 2012. S’ensuivent ceux de Marrakech-Menara, Agadir Al Massira et Tanger avec respectivement 21,69%, 8,39% et 5,32%. «C’est le résultat d’efforts combinés de l’ONDA, la RAM et des conseils régionaux qui se sont mobilisés pour la proposition de nouvelles offres, notamment pour la promotion des provinces du Sud», précise-t-on du côté de l’Office. Dans la même logique, les projets d’extension dans les différents aéroports auront pour vocation de fournir une capacité d’accueil additionnelle et de drainer un potentiel de développement  important. C’est d’ailleurs le cas pour l’aéroport de Marrakech-Ménara dont les travaux d’extension ont pour objectif de doubler la capacité d’accueil. Pareil pour Fès qui connaît un essor avec l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes. Il y a aussi du potentiel sur Beni Mellal qui se dotera bientôt d’un aéroport, une plateforme qui permettra de décloisonner certaines destinations stratégiques.
Par ailleurs, la rotation des avions s’est à son tour élevé à 13.755, soit une hausse de 16,79% par rapport à 2012. Une augmentation soutenue à hauteur de 48,27% par l’aéroport de Casablanca. Le trafic fret est, quant à lui, passé de 3.787 à 3.906 tonnes entre 2012 et 2013.
Le trafic aérien demeure tout de même un secteur frileux. «Afin de maintenir la tendance pour le reste de l’année, il faudra désormais instaurer une démarche prospective pour renforcer les marchés à fort potentiel à travers une meilleure compétitivité, comme ce qui se fait en collaboration avec l’ONMT», précise l’ONDA.


Imane NAJI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc