×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Protection de l’environnement Yves Rocher toujours impliqué

Par L'Economiste | Edition N°:3972 Le 20/02/2013 | Partager
Trois militantes récompensées par le prix de la 4e édition Terres des femmes
Pépinières de roses et jardins écologiques... des projets originaux primés

Le groupe français est présent dans le royaume depuis 1991 à travers une filiale installée à Marrakech et 62 magasins. En 2012, Yves comptait 700.000 contacts clients avec un chiffre d’affaires de 115 millions de DH en évolution de 11% par rapport à l’an précédent

Pionnier de la cosmétique végétale, Yves Rocher poursuit sa démarche militante pour la protection de l’environnement et de la biodiversité végétale. Ainsi, sa fondation vient de remettre son prix Terres des femmes pour récompenser les éco citoyennes marocaines. Celles qui s’engagent en faveur de l’environnement et initient des projets pour préserver des ressources naturelles. Trois Marocaines ont été distinguées avec chacune son histoire avec la nature et ont reçu respectivement 5.000, 3.000 et 2.000 euros. En effet, pour sa 4e édition, la fondation Yves Rocher a choisi de distinguer des femmes qui portent un projet original. Son premier prix a été remis à Naima Fdil de Tinghir avec l’Association pour le développement de la famille à oued Dades (ADFD). Fdil a mené à un projet de valorisation de la rose grâce à l’implication de la femme du douar oued Dades. Ses efforts ont porté leurs fruits. Plusieurs femmes se sont engagées à reproduire l’initiative et à créer les premières pépinières de roses sur la vallée. Forte de ses premiers succès, l’ADFD entend désormais étendre son action et créer des jardins botaniques de fleurs et encourager le tourisme écologique. Fatima Kander a obtenu le deuxième prix de Terres des femmes. Enseignante au lycée Aouda Saadia et fondatrice de l’association Ecole de la réussite, elle mène un projet au double objectif: une gestion écologique des déchets et la promotion des valeurs du développement durable au sein des établissements scolaires. L’association a réussi à mener à terme deux réalisations: l’aménagement de jardins ornementaux avec installation d’un système d’arrosage de goutte-à-goutte, une serre pour plantes aromatiques médicinales en vue de leur commercialisation. Le troisième prix a été remis à une autre enseignante de Salé, Oulaia Benlemlih avec l’association marocaine pour l’Ecotourisme et la protection de la nature. Oulaia est chargée de la gestion d’un projet intitulé «Salé, ville verte» qui vise la promotion de l’éducation environnementale au sein de la population de Salé. Et aujourd’hui, la préfecture de Salé a parfaitement adhéré à ce projet et l’a inséré dans le cadre des projets transversaux de l’INDH de la région. Créé, il y a 11 ans, ce prix se veut un coup de pouce qui peut tout changer et un coup de projecteur qui facilitera les actions des femmes sensibles à la protection de l’environnement, afin qu’elles servent d’exemple et ouvrent les chemins. «Plus qu’une aide financière, c’est un regard bienveillant et encourageant que le prix apporte», indique Rachid Aterhazaz, DG adjoint d’Yves Rocher Maroc. 


Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc