×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Competences & rh

    L’Economiste: La saga d’une aventure numérique

    Par L'Economiste | Edition N°:3710 Le 31/01/2012 | Partager
    14 ans d’histoire numérique
    CD, web... l’un des pionniers du multimédia
    leconomiste.com: Fréquentations record!

    Si l’aventure L’Economiste a bien démarré en Octobre 1991, il aura fallu cinq ans pour que l’aventure numérique du premier quotidien économique du Maroc commence effectivement. Et pour cause, l’informatique n’a commencé à être démocratisée que vers la moitié des années 90. A l’époque, le journal a été pionnier dans son domaine et a proposé pour la première fois, ses archives, ceux de 5 ans d’histoire économique, compilé en un CD-Rom.

    136 méga octets d’informations, 260 numéros rassemblés (du 16 octobre 1991 à fin décembre 1996), 12.000 articles, 5.000 références documentaires. Le CD-Rom (disponible en plusieurs versions mises à jour au fil du temps) est le deuxième lancement au Maroc après le CD fiscal (ndlr: répertoire de lois fiscales marocaines). Des chiffres impressionnants qui feraient rougir certaines encyclopédies ou autres revues spécialisées.
    La fabrication du CD-Rom aura quand même exigé huit mois de travail et a été faite en partenariat avec l’entreprise Artémis Conseil et sa filiale spécialisée en informatique Artémis Développement Multimédia. 700.000 dirhams ont été engagés pour sa conception, la récupération et le transfert des fichiers d’un programme à l’autre et la re-saisie de certaines informations (stockées sur disquettes mais perdues). Plusieurs entreprises spécialisées dans le télétravail ont également été mobilisées. La recherche d’information dans ses archives pouvait aussi se faire par rubrique ou par date.
    Un moteur de recherche d’une grande puissance y a été intégré. 2 secondes seulement étaient nécessaires pour accéder à l’information recherchée (vitesse nécessaire aujourd’hui pour qu’une Lamborghini atteigne les 100km/h, comme quoi…). Et pourtant, le CD ne fera pas long feu.
    A l’instar des grands blockbusters américains, des derniers systèmes d’exploitation ou encore des programmes PC les plus réputés, Derb Ghallef a fait des ravages. Officiellement vendu aux environs de 4.000 DH, la licence s’est retrouvée en vente à  la «joutiya» à 100 DH. Massivement dupliqué pour répondre à une demande importante, le support illégal submergera le marché.
    Pourtant, aucune crainte à se faire, L’Economiste rebondit. Toujours précurseur, le groupe lance à la fin des années 90 son premier site Web. Finie l’unique version sur support papier qu’on ne retrouvait plus quelques jours après publication. Une nouvelle aventure commence: celle de l’électronique et de la dématérialisation.
    Une ambition: devenir  la référence de l’économie sur tous les supports. Proposant uniquement la version électronique du format papier dans un premier temps, le site se développe petit à petit. Dès le début de la matinée les mordus de la toile avait accès à la «une» du jour. L’intégralité du journal pour sa part n’était disponible que vers 17h.
    En 2000, les archives sont mises à la disposition des internautes. 10 ans d’histoire en un clic, ça a son effet. D’autant plus que le site est quotidiennement alimenté par les articles du jour. Aujourd’hui, le site est plus qu’un site d’information, il est la plus grande base de données ouverte du royaume. En effet, les archives de L’Economiste sont classées par la Banque mondiale comme étant la plus grande base de données économique du Maroc. Les internautes peuvent ainsi consulter tous les numéros, du numéro 0 jusqu’à l’édition du jour.
    Le site Web est enrichi en permanence de nouveaux «extra», sans pour autant modifier le graphisme du site ou son architecture. A ce stade, s’endormir sur ses lauriers? Hors de question! Le 15 Janvier 2011, la nouvelle version du site Web de «L’Economiste» est lancée. Une version plus «in» et plus aérée, facilitant l’accès à l’information et correspondant plus aux normes du Web 2.0. Non pas pour succomber à une quelconque mode, mais plus et surtout pour pallier l’évolution constante des technologies de l’information. La nouvelle version fait la part belle à l’interactivité, avec toutefois les réseaux sociaux et intègre une architecture plus lisible pour les mobiles, notamment pour les Smartphones.
    Sans oublier le dernier-né, la rubrique vidéo qui permet désormais de publier des interviews de personnalités, à l’instar des invités du Club de L’Economiste ou d’Assabah. D’ailleurs, la vidéo du nouveau chef du gouvernement reçu au club de L’Economiste a créé le buzz sur la toile: elle a été visionnée pas moins de 70.000 fois. En outre, le site rénové propose désormais de nouveaux espaces publicitaires et plus de possibilités techniques pour les annonceurs. Ils peuvent également, grâce au logiciel open X mis en place par le groupe, suivre en temps réel le nombre de consultations de leurs bannières.

    Le Macintosh historique!

    L’aventure L’Economiste a commencé en début des années 90, en plein boom informatique. A l’époque, l’industrie était en pleine ébullition. A une époque où Macintosh et Windows se livraient encore une bataille sans merci pour la domination du marché des «Personal Computer». Le premier ordinateur de la rédaction était un «Macintosh classic»: Avec ses 1 mébioctets de mémoire vive  et ses 40 mégaoctets de disque dur, il s’imposait comme une vraie machine de guerre des années 90. Ces caractéristiques qui feraient rire aujourd’hui n’importe qui ont pourtant permis au premier quotidien économique marocain d’exister. Cette  pièce authentique est aujourd’hui minutieusement conservée dans les locaux de la rédaction.

    L’Economiste sur votre mobile

    La version mobile du site de L’Economiste est disponible sur tous les Smartphones depuis septembre dernier.  Comme sur le site Web classique, l’internaute peut à partir de son téléphone accéder à l’ensemble des articles publiés sur la version papier gratuitement. Soit une manière plus agréable de consulter le contenu du journal, à portée de main.  Cette version mobile a généré 254.518 visites en 4 mois de mise en ligne. Les internautes ont majoritairement (39.55%) utilisé leur iPhone pour se connecter. Suivent ensuite l’iPad avec 24,81% des connexions et le système Android avec 15,83%.

    Profil des visiteurs

    Les 5 millions de visites recensées sur le portail du quotidien proviennent du Maroc mais aussi de l’international. Ainsi, si la majorité des «surfeurs» de L’Economiste sont Marocains à hauteur de 3,3 millions soit 67,45%, des connexions de plusieurs autres pays suivent de près. En effet, en France, 900.000 internautes ont accédé au site, alors qu’au Canada  ils sont près de 120.000. Les Etats-Unis, la Belgique, l’Angleterre, l’Espagne, l’Algérie et l’Allemagne sont également des pays où les visites se succèdent atteignant 380.000

    Zineb SATORI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc