×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Dakhla: Coup de balai au logement insalubre

    Par L'Economiste | Edition N°:3618 Le 19/09/2011 | Partager
    Eradication des habitations non conformes
    300 millions de dirhams pour développer le tourisme

    DAKHLA poursuit sa stratégie d’amélioration des conditions de logement. Après avoir éradiqué la totalité des bidonvilles l’année dernière (la ville ayant même été déclarée «Ville sans bidonvilles»), les autorités de cette ville de la province d’Oued Eddahab s’attaquent désormais aux habitations insalubres, dans le cadre d’une restructuration visant à promouvoir l’amélioration des conditions sociales de toute la population locale.
    Le coup d’envoi de l’opération de démolition d’habitats en état de délabrement a été donné cette semaine par le wali de la région Oued Eddahab-Lagouira. Ce qui s’inscrit dans le cadre du programme de l’habitat et de l’urbanisme de Dakhla. Ainsi, 76 familles du quartier «Kssikissat» de la ville seront concernées par cette opération. Celles-ci seront relogées dans d’autres locaux, prévus par un projet de construction de nouveaux logements. Ce projet sera doté d’une enveloppe budgétaire estimée à près de 20 millions de dirhams.
    Il s’agit d’une initiative réalisée dans le cadre d’un partenariat entre l’agence de promotion et de développement des provinces du sud (comportant les régions de Guelmim-Es Smara, Laâyoune-Boujdour-Sakia Elhamra et Oued Eddahab-Lagouira), la direction générale des collectivités locales, ainsi que le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace. Ceci rentre donc dans un programme national visant à renforcer le dynamisme socioéconomique de toutes les régions du Royaume. Dakhla possède, en effet, un atout géographique intéressant qui lui confère une vocation touristique non négligeable. Depuis 2009, un programme d’amélioration de la ville a été instauré. Un projet de développement urbain a, en effet, été établi dans cette région, s’étalant sur une durée de trois ans et doté d’une enveloppe de 300 millions de dirhams.

    Amine EL HASSOUNI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc