×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech
    140 millions de DH pour rénover La Renaissance

    Par L'Economiste | Edition N°:3618 Le 19/09/2011 | Partager
    Lifting profond pour un chantier qui a duré 4 ans
    L’hôtel fête ses 60 ans

    L’unité hôtelière a subi un lifting complet où le design s’inscrit dans un esprit contemporain. La façade quant à elle a été préservée dans son style originel

    La Renaissance fête ses 60 ans. En mars prochain, cet hôtel, le seul à avoir gardé son architecture coloniale extérieure intacte, fêtera son 60e anniversaire. Pour célébrer dignement cet anniversaire, les dirigeants de l’établissement 4 étoiles prévoient une semaine culturelle avec des expositions de mode et de caftans des années 1950. Un concours des meilleures photos est déja lancé pour répertorier des photos inédites prises du Sky bar (terrasse panoramique) de La Renaissance qui offre une vue unique sur la ville. A l’issue de ce concours, une exposition des plus belles prises sera programmée en mars. L’établissement, qui vient de changer de direction, vient aussi de s’engager sur le programme de mise à niveau environnementale en vue de l’obtention de la clef verte. Ce sésame exige le respect de 60 normes. Il s’agit, entre autres, de la réduction de déchets, de la consommation électrique, mais aussi un engagement pour le commerce équitable. Construit en 1952, La Renaissance est le premier hôtel urbain de la ville situé au cœur du Guéliz. Sa réouverture il y a plus d’un an marque le retour de cette partie de la ville délaissée depuis quelque temps. Dans les années 1990, la terrasse de La Renaissance était un passage obligé. 20 ans plus tard, ce café est toujours la carte maîtresse de l’établissement. La nouvelle équipe table également sur la brasserie à la française, d’une capacité de 120 couverts. L’unité a subi un lifting complet tout en gardant sa façade intacte. Sa rénovation a duré plus de 4 ans. La nouvelle Renaissance est aujourd’hui une unité dotée de 45 clefs dont 10 suites où le design s’inscrit dans un esprit contemporain. Etabli sur 7 étages (2 en sous-sol), l'hôtel a nécessité une enveloppe de 140 millions de DH (y compris le prix de rachat) pour sa rénovation. «Nous avons voulu garder l’empreinte d’antan et faire perdurer la mémoire du bâtiment», tient à préciser My Rachid Al Maarouf, nouveau DG de l’établissement. Cet hôtel historique cible aussi bien les Marocains que le segment des corporates. «En dépit de la crise, nous avons réussi à maintenir un taux d’occupation en augmentation», indique Al Maarouf.

    De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc