×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La City s’installe à Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:1879 Le 20/10/2004 | Partager

. Cette franchise de prêt-à-porter féminin se positionne sur le moyen gammeLES franchises de vêtements font fureur à Casablanca. Après l’ouverture tant attendue de l’espagnole Zara, c’est une autre enseigne, française cette fois-ci, qui rempile. Il s’agit de La City, marque qui comme son nom l’indique, habille les femmes actives. Pour Pascal Djourh qui détient la master franchise au Maroc, «en tant que femme active, j’avais constaté qu’il n’était pas toujours évident de s’habiller à Casablanca. Surtout pour les femmes d’une tranche d’âge allant de 30 à 40 ans». C’est donc ce besoin qui a poussé cette femme d’affaires à se tourner vers La City, étant elle-même une habituée de la marque. Un projet qui tombe à point nommé, le management de La City ayant justement un plan de développement à l’étranger. C’est ainsi que le magasin ouvre ses portes au quartier Racine. Le choix de l’emplacement est qualifié de primordial car Racine est en passe de devenir le nouveau centre commercial de Casablanca. «Au Maârif, il n’existe plus d’emplacements intéressants, et les boutiques sont trop petites. Il faut au moins 100 m2 pour offrir un espace agréable et aéré». Qui sont les clientes de La City? Principalement la catégorie B, mais aussi la catégorie A. Ainsi, on peut trouver des petits pulls à partir de cent dirhams, une gamme accessible à toutes. Sans pour autant oublier certains modèles classiques qui restent à des prix intéressants. Pour les tendances, les clientes ont droit aux basics à la mode: le noir et le chocolat. La City a aussi cette particularité, selon Djourh, de pouvoir habiller trois générations de femmes. Les filles, les mères et même les grand-mères. Des modèles existent pour toutes les générations. «C’est une spécificité de La City, bien que nous ne communiquions pas beaucoup sur cet aspect» explique la propriétaire.H.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc