×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Le Conseil préfectoral mobilisé pour le développement rural

Par L'Economiste | Edition N°:1879 Le 20/10/2004 | Partager

Ce sont près d’un millier d’habitants des douars de la commune rurale de Tamri, qui ont bénéficié de soins médicaux gratuits la semaine dernière. C’était à l’occasion de la session ordinaire du Conseil préfectoral d’Agadir Ida Outanane qui avait programmé également ce jour-là une opération de circoncision. Ceci grâce à la participation de médecins bénévoles et de la délégation régionale de la Santé. A l’instar de la précédente session de mai, qui avait été tenue à Tiqqi, les représentants du Conseil préfectoral se sont déplacés pour se réunir dans une commune rurale. “Une démarche qui s’inscrit dans notre politique de proximité avec pour objectif le développement durable des zones rurales’’, souligne Abderrahim Oummani, président du Conseil préfectoral. Au cours de cette rencontre, les intervenants se sont penchés sur les infrastructures de base du monde rural. Selon Abderrahim Oummani, l’opération d’eau potable devrait couvrir 90% de cette zone. L’électricité serait à hauteur de 91% en 2006. La couverture en infrastructure routière devrait atteindre 90% de la région en 2015. Toujours en faveur du monde rural et notamment son développement touristique, le Conseil préfectoral s’attelle à conclure prochainement une convention avec le ministère du Tourisme et l’Usaid. L’objectif est de mettre en place des circuits touristiques dans l’arrière-pays. Parmi les projets prioritaires retenus sur ce volet par le département en charge du Tourisme figure le circuit de l’Atlas des Ida Outanane. Il s’agit d’un circuit de huit jours qui pourra être exploité de février à juin et de septembre à octobre. Appelé également “la route du miel’’, ce parcours identifié depuis très longtemps par le Conseil régional du tourisme (CRT), traverse plusieurs villages. Il s’agit de Tameraght, Tazarine, Immouzer, ainsi qu’Aquesri, la vallée du Paradis et Alma. Des sites où se sont implantés, depuis de nombreuses années, des établissements d’hébergement. La région nécessite toutefois avant de commercialiser le produit un renforcement de la signalétique pour éviter des difficultés à ceux qui empruntent ses voies. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc