×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L’euro continue son ascension face au billet vert

Par L'Economiste | Edition N°:1925 Le 27/12/2004 | Partager

L’EURO a dépassé pour la première fois de son histoire le seuil de 1,35 dollar le 23 décembre après une série d’indicateurs américains mitigés, tandis que les investisseurs tablent sur une poursuite du repli du billet vert en 2005 en raison des déséquilibres de l’économie des Etats-Unis. La devise européenne a profité comme c’est le cas depuis la mi-octobre du sentiment de défiance des investisseurs à l’égard du dollar: un sentiment qui a fait flamber de près de 15% la monnaie unique européenne en 2004 face au billet vert.“Le dollar s’est replié face à l’ensemble des principales devises après des chiffres américains décevants”, explique Iain Stannard, économiste à la banque BNP Paribas.Même si les Etats-Unis enregistrent des performances économiques à faire pâlir d’envie la zone euro, le dollar n’en profite pas.Les cambistes, à l’image de Iain Stannard de BNP Paribas, estiment que “l’euro devrait continuer à s’apprécier en 2005: il est même possible que le recul du dollar s’amplifie et s’accélère pour permettre à l’euro d’atteindre le seuil de 1,40 dollar”.Les investisseurs devraient en effet continuer à se détourner du dollar en raison des déséquilibres de l’économie américaine, notamment les énormes déficits des comptes courants et du budget.Ce repli du billet vert devrait être favorisé par les autorités américaines qui voient d’un bon oeil le glissement du dollar, puisqu’il permet de financer leurs déficits.Le ministre des Finances néerlandais, Gerrit Zalm, dont le pays préside l’UE, a estimé le 24 décembre dans un entretien à La Croix que l’appréciation actuelle de l’euro par rapport au dollar évoluait «dans des marges encore acceptables».Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc