×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: Nouvel accès routier pour Holcim

Par L'Economiste | Edition N°:1919 Le 17/12/2004 | Partager

. Une voie plus rapide et moins risquée. Le cimentier construira également une voie ferroviaire Décidément, 2004 est l’année des grandes réalisations pour Holcim Maroc. Outre son projet-phare à Settat, le cimentier a initié plusieurs innovations même au sein des unités existantes. Rien qu’à Fès, cette année, quatre chantiers étaient ouverts. A commencer par le nouvel accès routier desservant l’unité Ras El Maa. Ce sont près de 20 millions de DH qui ont été investis dans ce projet. La cimenterie est désormais à 15 minutes du centre-ville. Plus large et moins fréquenté que ceux qui existent déjà (via Bensouda et la route de Meknès), le nouveau trajet est d’une longueur de 7,1 km. Sa réalisation, qui a duré près de huit mois, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec la province de Moulay Yacoub, la commune de Aïn Chkef, la direction régionale de l’Equipement et les travaux publics. “L’objectif du projet est d’assurer une responsabilité sécuritaire à l’entreprise. Nous voulons offrir à nos clients, ainsi qu’à nos travailleurs, un accès plus rapide et moins risqué”, indique Souad Terrab, responsable de communication à Holcim Maroc. Et d’ajouter que la cimenterie a financé les travaux de réalisation de la nouvelle route à 100%. La province a, pour sa part, aidé et coordonné pour régler les problèmes du foncier. Les travaux publics ont pris en charge le suivi de la réalisation technique. La direction des routes a, quant à elle, validé les études techniques. Pour Rachid Ibn Khayat, directeur de la cimenterie de Fès, “l’avantage du nouvel accès, c’est qu’il a aussi désenclavé d’autres localités notamment celles de Aïn Smen, Zliligue et Aïn Ablouz…”.L’unité de Ras El Maa a augmenté la capacité de production de son four de 1.200 à 1.400 tonnes de clinkers par jour. Cette augmentation a nécessité un investissement de 32 millions de DH. A noter que Holcim Fès existe depuis mars 1993 et produit annuellement plus d’un million de tonnes de ciment.D’autre part, un troisième chantier est en cours de réalisation à Fès. C’est celui de la desserte ferroviaire. En effet, un réseau de 6 km de rails est en train de voir le jour. Il sera achevé dans trois ans. Le coût de ce projet est estimé à 35 millions de DH. La cimenterie financera 70% du montant. Le reste sera pris en charge par l’ONCF. L’objectif de cette liaison est d’alimenter l’usine en combustibles (pet-coke et cendres volantes…) à partir de la centrale thermique de Jorf Lasfer. “Une fois réalisée, la voie ferrée décongestionnera le transport routier. Nous allons pouvoir expédier plus de volume de ciment en vrac tout en respectant l’environnement”, souligne Ibn Khayat. Par ailleurs, Holcim Fès prévoit l’achèvement de son projet “New look” vers la fin du mois. “D’une enveloppe de 10 millions de DH, ce projet consiste en l’aménagement architectural de l’usine, ce qui lui donne un nouveau concept visuel propre”, conclut Mohammed Ayadi, responsable à la direction technique de l’usine. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc