×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

El Jadida: Plan de vaccination contre la fièvre aphteuse et la rage

Par L'Economiste | Edition N°:1918 Le 16/12/2004 | Partager

. 14 vétérinaires mandatés pour 180.000 bovins . Les chiens à propriétaires vaccinés contre la rage Pour lutter contre les maladies contagieuses, deux opérations de prophylaxie ont été lancées simultanément dans la région. Ces programmes avaient débuté depuis le 15 octobre et prendront fin le 31 décembre 2004. La première opération est destinée à lutter contre la fièvre aphteuse qui atteint les bovins et la deuxième contre la rage chez les chiens à propriétaire. Les chiens errants sont en principe capturés pour être abattus. La campagne contre la fièvre aphteuse vise la consolidation du système immunitaire du cheptel bovin. La couverture vaccinale concerne des effectifs âgés de plus de trois mois, soit 180.000 têtes de bovins recensées au niveau de la zone d’action de l’Ormvad. Pour la conduite de cette opération, 14 vétérinaires ont été mandatés par l’office. Des certificats de vaccination sont délivrés sur place aux éleveurs concernés. Préalablement, une large campagne de sensibilisation a été menée auprès des élus, des éleveurs et des organisations professionnelles opérant dans le secteur de l’élevage des bovins. L’objectif était de garantir une adhésion massive à l’opération de vaccination. Parallèlement à l’exécution de cette campagne, les services de l’Ormvad ont procédé à la vaccination antirabique des chiens à propriétaire. Cette opération entre dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la rage canine. Cependant, la vaccination antirabique a concerné seulement les chiens à propriétaire. Les chiens vaccinés restent identifiés par la pose du collier préparé à partir d’un ruban synthétique fixé autour du cou de l’animal. Un carnet de vaccination est aussi remis au propriétaire. Les agriculteurs collaborent massivement à l’opération d’autant plus que la vaccination de leur chien est gratuite. La rage, faut-il le rappeler, continue à sévir au Maroc (cf. www.leconomiste.com). Les pouvoirs publics mènent des campagnes régulières mais très espacées dans le temps. En plus, les dispensaires ne sont pas tous dotés de vaccins antirabiques. Dans les campagnes, qui sont les plus touchées par la rage, ces vaccins sont pratiquement inexistants. Dans d’autres, ils sont parfois périmés et rarement renouvelés. Le ministère de la Santé devrait prendre des dispositions et des mesures qui assureront l’approvisionnement en cette matière.


Vaccination préventive

La vaccination à titre préventif est recommandée dans certaines professions exposées au risque (services vétérinaires, personnels de laboratoire manipulant du matériel contaminé ou susceptible de l’être, équarrisseurs, personnel des fourrières, naturalistes, taxidermistes, gardes-chasse, gardes forestiers, personnel des abattoirs) et aux voyageurs se rendant en séjour aventureux prolongé. Dans tous les cas, une fois que les symptômes se manifestent chez l’homme, l’évolution est constamment fatale.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc