×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Agrumes: Une campagne d’export sur une note d’optimisme

Par L'Economiste | Edition N°:1872 Le 11/10/2004 | Partager

. Les premières expéditions prévues pour le 20 octobre. Le volume des exportations devra augmenter de 19% cette année…. … alors que la production connaîtra une hausse de 13% Bonnes perspectives dans les agrumes. La nouvelle campagne agrumicole s’annonce sous de bons auspices. Elle devra démarrer à partir du 20 octobre. L’Association des producteurs d’agrumes (Aspam) vient de publier les prévisions de production et d’exportation 2004-2005 telles qu’elles ont été arrêtées par la profession. Globalement, la production d’agrumes est en augmentation de 13% par rapport à la campagne précédente, souligne Ahmed Darrab, secrétaire général de l’Aspam. Selon lui, la production agrumicole passe de 1,137 million de tonnes (réalisations en 2003) à 1,286 million de tonnes (prévisions pour 2004-2005). A rappeler que dans les agrumes, la campagne se chevauche sur deux années. Par groupe de variétés, “il faut signaler une augmentation dans la catégorie des petits agrumes”, précise Darrab. Il s’agit en particulier de la clémentine avec une hausse d’environ 8%, alors que le groupe des oranges enregistre une augmentation plus importante de 16%. En effet, pour les oranges, il est prévu cette année une production de 813.000 tonnes contre 700.000 pour la campagne précédente. A l’export également, les producteurs affichent beaucoup d’optimisme. Les professionnels prévoient de réaliser des exportations totales de 521.000 tonnes contre 438.000 la campagne précédente, soit une augmentation d’environ 19%. Par groupe de variétés, l’Aspam signale une augmentation d’environ 15% pour les petits agrumes, particulièrement les clémentines et les mandarines. Pour la clémentine par exemple, les professionnels tablent sur 206.000 tonnes à l’export contre 180.000 la campagne précédente, soit une augmentation de 14%. Quant au groupe des oranges, il est prévu d’en exporter 290.000 contre 238.000 t la campagne précédente, soit une hausse de plus de 21%. Selon Ahmed Darrab, globalement les petits agrumes ont enregistré un léger retard par rapport à la campagne précédente au niveau de la maturité et du calibre. C’est le cas en particulier pour la clémentine dont l’export devra démarrer à partir du 20 octobre. Mais l’Aspam nuance tout de même que ce n’est pas tranché, “tout dépendra des conditions climatiques qui vont prévaloir d’ici le 20 novembre”. Les professionnels s’attendent à un adoucissement des températures avec l’avènement des premières précipitations. “Ce qui devra inéluctablement améliorer le tonnage et la qualité des fruits”, estime Darrab. Malgré ceci, “les producteurs vont entamer la campagne avec une note d’optimisme notamment pour les marchés extérieurs”, souligne-t-on à l’association des producteurs d’agrumes. Néanmoins, les exportateurs précisent que le tonnage à l’export reste fortement dépendant de la conjoncture des marchés extérieurs, notamment la position des marchés concurrents, en particulier l’Espagne. Le comportement du marché intérieur, notamment en termes des prix, qui devient parfois plus rémunérateur et les conditions climatiques qui vont prévaloir dans les semaines qui viennent seront également déterminants. Pour l’heure, l’optimise est de mise.


Visibilité

La prochaine assemblée générale du Clam, organisation professionnelle internationale qui regroupe les producteurs du bassin méditerranéen dont le Maroc est membre, devra se tenir prochainement en Turquie. L’Aspam participera également à cette assemblée. Au cours de cette réunion qui devra rassembler des pays concurrents à l’export, les professionnels devront s’enquérir de la position des pays producteurs de la région, de la qualité et quantité des exportations prévues. L’objectif est de donner plus de visibilité aux filières agrumicoles relevant du bassin méditerranéen. Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc