×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Algérie, projet de grand hub au cœur du Sahel

Par Nadia SALAH | Edition N°:5869 Le 21/10/2020 | Partager
algerie-069.jpg
La situation de Tamanrasset est particulièrement intéressante pour Alger, qui veut devenir le «pôle sécuritaire» de toute l’Afrique, jusqu’au golfe de Guinée. «Tam» doit devenir un hub aérien et aussi la plus grande base militaire de toute la région, annonce le président algérien

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a annoncé, en Conseil des ministres, qu’un grand aéroport «révolutionnaire» sera construit, à Tamanrasset (voir carte). Ce sera un «hub pour toute l’Afrique», tant pour le fret que pour les services passagers. Le président n’a pas expliqué en quoi ce projet sera «révolutionnaire». Pour autant qu’on le sache, ni Air Algérie ni la Société des services des aéroports ne seront de la partie.

On ne sait pas non plus si les capitaux étrangers seront acceptés. Dans un récent projet identique concernant Alger, les pouvoirs publics ont recherché des partenariats à l’extérieur, puis les ont rejetés. Probablement en raison d’une lutte intestine de clan.

Tamanrasset est géographiquement très bien placée pour servir le continent, mais le faible nombre d’habitants, 93.000 personnes (soit à peu près la taille de Khénifra ou bien dix fois plus petite que Marrakech), sert mal le projet de hub pour le trafic passager. Les 70.000 passagers ayant atterri à «Tam», en 2018, sont essentiellement des militaires. C’est, dit la télévision officielle, «la plus importante des bases militaires aériennes du pays». Ce qui en ferait, si le projet est exécuté, un pôle continental, sur une région particulièrement difficile.

Rappelons qu’en 2017, Alger affichait un budget d’armement trois fois supérieur à celui de Rabat (3,2 milliards de dollars pour le Maroc, soit 3% du PIB et 10,8 milliards pour l’Algérie, soit 6% du PIB lorsque les prix pétroliers sont bas).

 Comme le montre bien la carte, la couverture fret sur l’ensemble de la région peut soutenir une ambition d’un hub continental. Surtout que Tamanrasset est aussi une zone militaire stratégique, destinée à se renforcer. Au total, Rabat a deux fois moins de militaires qu’Alger, où les deux tiers sont classés comme «paramilitaires». Rappelons que la future constitution proposée aux citoyens algériens autorisera les opérations armées à l’extérieur. 

N.S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc