×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1233 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1243 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1247 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

PLF 2021: La masse salariale continue de grever le budget

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5867 Le 19/10/2020 | Partager
Le ratio des dépenses de personnel atteint 12,19% du PIB
20.206 postes budgétaires supplémentaires l’année prochaine
L’Intérieur est le mieux servi, suivi de la Santé et de la Défense nationale

Dans le projet de loi de finances 2021, les dépenses de personnel pour 2021 totalisent 140,374 milliards de DH contre 135,933 DH pour l’année en cours, soit une augmentation de 3,27%. Ce montant pour l’année prochaine prend en compte les 18,664 milliards de DH des cotisations de l’Etat au titre de la prévoyance sociale et de la retraite.

Ainsi, le ratio des dépenses de personnel par rapport au PIB a progressé. En effet, pour 2020 et 2021, cet indicateur a enregistré un taux respectivement de 12,56 et 12,19% du PIB, en prenant en considération les cotisations patronales au titre de la prévoyance sociale et la retraite.

plf-masse-salarial-067.jpg

La masse salariale continue de progresser. Cette infographie ne prend pas en compte les cotisations de l’Etat au titre de la prévoyance sociale et de la retraite qui s’élèvent à 18,09 milliards de DH et 18,66 milliards de DH, respectivement pour les années 2020 et 2021

Le gouvernement recruter toujours

En dépit de la progression régulière de la masse salariale, le gouvernement continue de recruter. C’est ainsi que le PLF 2021 a prévu de créer 20.206 postes budgétaires. Sur ce total, 19.956 sont destinés aux départements importants. Le ministère de l’Intérieur s’accapare la plus grosse part du lion puisqu’il aura 8.554 postes.

En outre, il est créé à compter du 1er janvier 2021 auprès du ministère de l’Intérieur 1.547 postes budgétaires pour les fonctionnaires relevant du budget des assemblées préfectorales et provinciales. Ceux-ci seront transférés à partir de cette date, dans le cadre de l’opération de redéploiement des dits fonctionnaires aux services de l’administration territoriale. L’Intérieur est suivi  du département de la Santé avec 5.500 et l’administration de la Défense nationale 3.500.

L’Education nationale aura 1.044 postes. Mais le projet de budget pour 2021 a prévu de créer 17.000 postes au profit des Académies régionales de l’éducation et formation. Dans ce total, 15.000 sont destinés pour le recrutement des enseignants et 2.000 pour l’embauche du personnel d’appui pédagogique et administratif au niveau des établissements scolaires.

En outre, il est créé auprès de ce département 700 postes budgétaires destinés à la régularisation de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat. Ils sont recrutés par voie de concours, en qualité de professeur-assistant conformément à la réglementation en vigueur. A compter de la même date, les postes budgétaires occupés par les intéressés dans les départements ministériels seront supprimés.

La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion devra recruter 500 personnes et le ministère des Habous et des Affaires islamiques 250. A cela s’ajoutent 200 postes affectés à la Cour royale, 100 au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et 96 pour le ministère de la Justice. Le département de l’Agriculture aura 70 postes, le chef du gouvernement 50 et la Cour des comptes 30.

Les deux Chambres du Parlement auront chacune 20 postes, en plus de 12 pour le CNDH et 10 pour le CESE. Il est à préciser que le chef du gouvernement est habilité à répartir 250 postes budgétaires entre les différents postes ministériels et institutions, dont 200 sont réservés au profit des personnes en situation de handicap.

                                                                        

Le décret du télétravail bloqué au SGG

teletravail-067.jpg

Avec les restrictions imposées par la lutte contre la Covid-19, l’administration publique a été amenée à changer de mode opératoire en misant sur la digitalisation. Depuis quelques mois, plusieurs fonctionnaires ont opté pour le télétravail. Une pratique appelée à être mieux encadrée pour éviter les dérapages. Un projet de décret a été élaboré et transmis au Secrétariat général du gouvernement où il est bloqué depuis avril dernier. A la même période, le ministre des Finances et de la Réforme de l’administration avait publié une circulaire pour encourager le travail à distance en tant que modalité d’organisation, couplée à de nouvelles formes de pratiques managériales. Un guide méthodologique encadrant le télétravail des administrations publiques a été élaboré en plusieurs axes. Il traite des procédures à prévoir pour instaurer ce mode d’organisation du travail à distance, de même que les obligations d’ordre technique auxquelles il convient de se conformer aussi bien par l’administration que par les fonctionnaires.

M.C.  

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc