×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Aérien: Ryanair se positionne sur Essaouira

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5625 Le 30/10/2019 | Partager
    Et inaugure trois lignes: Bruxelles, Londres et Marseille
    Objectif, connecter la ville aux grands marchés pourvoyeurs de touristes
    ryanair-essaouira-025.jpg

    Sans aérien, il n’y a pas de tourisme et le vent tourne enfin pour la destination d’Essaouira qui a réussi à attirer trois vols supplémentaires, opérés par Ryanair. Ci-dessus, l’arrivée du vol en provenance de Bruxelles (Ph R.K)

    Bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme d’Essaouira. Ryanair vient d’ouvrir trois lignes qui connecteront la ville à plusieurs marchés pourvoyeurs de touristes. Il s’agit de Bruxelles, Londres et Marseille. «Nous devons continuer de travailler à diversifier notre offre touristique et orienter la destination sur d’autres marchés émetteurs de touristes plus prometteurs», espère Redwane Khanne, président du Conseil provincial du tourisme d’Essaouira (CPTE).

    Autre bonne nouvelle toujours sur le plan aérien, RAM maintient son vol reliant Essaouira à Casablanca. La Région de Marrakech/Safi a décidé de reconduire son contrat de subvention. Cette desserte permet à la destination d’être connectée aux marchés émetteurs avec une escale courte à Casablanca.

    Il intervient suite à de longues négociations menées entre les autorités locales, les élus et RAM pour mettre en œuvre les modalités techniques et financières dudit projet et garantir un prix attractif (800 DH aller-retour). A noter que deux parties, outre la compagnie nationale, financent donc ce vol qui nécessite un investissement de plus de 8 millions de DH. 

    Depuis 2014, la ville a développé un plan de développement aérien.  Ce plan a permis à la ville d’attirer plusieurs compagnies internationales, Transavia, Easyjet et TUI Fly et aujourd’hui Ryanair qui programment des vols hebdomadaires. Pour cette année, la ville des Alizés a réussi à maintenir sa dynamique sur le plan touristique et d’enregistrer une hausse globale de 8% (fin août) en termes d’arrivées qui s’est traduite par 9% pour les nuitées.

    Selon les chiffres de la délégation provinciale du tourisme d’Essaouira, il s’agit de quelque 358.097 nuitées enregistrées entre janvier et août derniers, contre seulement 332.676 nuitées durant la même période de l’année dernière. Et cette hausse a concerné l’ensemble des établissements classés (11% pour les hôtels 5 étoiles, 32% pour les résidences hôtelières, 22% pour les hôtels 3 étoiles et une croissance de 5% respectivement pour les 2 étoiles et une étoile.

    Essaouira compte actuellement 149 établissements d’hébergement touristique classés. Soit une capacité litière totale de 6.000 lits. Elle occupe la sixième place à l’échelle nationale en termes de durée moyenne de séjour (DMS), avec 2,4 jours. La moyenne la plus élevée est celle du marché belge avec 3,4 jours.

    Destination touristique par excellence, Essaouira est parmi les rares villes à proposer un mix culturel, sportif et balnéaire avec un important patrimoine architectural témoignant d’un riche passé issu de toutes les civilisations humaines.

     De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc