×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Total «solarise» ses stations-service

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5582 Le 30/08/2019 | Partager
    1/3 du reseau équipé de panneaux photovoltaïques
    5.000 seront transformées dans 57 pays d’ici 2022
    Le pétrolier ambitionne à terme de produire et de distribuer 10 GW d’énergie électrique
    total-soalire-082.jpg

    La  station-service Palmeraie de Marrakech  permettra d’éviter 30 tonnes de CO2 par an, et de produire  45 MW d’électricité (Ph. Total)

    Et de 1.000. Le pétrolier Total vient d’inaugurer sa millième station-service solarisée dans le monde, et sa  34e au Maroc depuis le début de son programme de solarisation de ses stations en 2016. Et c’est à Marrakech, dans la Palmeraie que cette station a été conçue et aménagée, équipée de 134 m² de panneaux photovoltaïques.

    Un équipement qui permet non seulement de réduire les émissions de CO2 (30 tonnes par an pour la station), mais aussi de produire annuellement 45 MW-heure d’électricité.  Et d’ici 5 ans, la filiale marocaine du groupe devra «solariser» 90 autres stations de son réseau. Dans le monde, c’est un objectif encore plus ambitieux.

    Total s’est en effet fixé de solariser 5.000 stations dans 57 pays d’ici 2022. Soit le tiers de son réseau mondial. «Ce déploiement nous permet de réduire nos émissions de CO2 de plus de 50.000 tonnes par an», indique Momar Nguer, DG de la branche marketing et membre du comité exécutif de Total.

    Cet ambitieux programme écologique permet au groupe pétrolier de réduire ses émissions de CO2, mais aussi de produire et fournir de l’électricité renouvelable, y compris au Maroc. Rappelons que le Royaume est en train de revoir  la loi 13/09 relative aux énergies renouvelables pour assurer une ouverture progressive de l’électricité produite  à partir des EnR sur le réseau  électrique.

    Pour les managers de Total, si demain le cadre réglementaire venait à changer,  leurs équipements sont prêts pour réinjecter l’électricité produite dans leurs stations sur le réseau des distributeurs électriques. C’est ce qui se fait d’ailleurs en France et dans d’autres pays où le pétrolier a lancé son programme de stations solaires.

    Parallèlement, Total mène des projets de solarisation de ses sites industriels et tertiaires. La puissance globale de l’ensemble de ses projets de solarisation en interne s’établira à 210 MWc, soit l’équivalent de l’électricité consommée par une ville de 210.000 habitants.

    Le groupe s’est en effet donné pour objectif d’atteindre 10 GW d’actifs de production d’électricité renouvelable en 2022. Depuis 2017, il est monté en puissance dans le solaire avec la création d’une filière, Total Solar, et une prise de participation indirecte de 33,8% dans la société Total Eren. Enfin, le groupe détient une participation majoritaire dans la société SunPower, fabricant et fournisseur de panneaux solaires photovoltaïques et de solutions intégrées.

    B.B.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc