×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Un centre Dassault Systèmes à l’Université Euromed

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5507 Le 02/05/2019 | Partager
    Il sera opérationnel dès septembre
    Recherche, expérimentations digitales, intelligence artificielle… au menu
    dassault-systemes-luniversite-euromed-007.jpg

    L’UEMF veut développer l’innovation-recherche et l’entrepreneuriat, autour des métiers de l’automobile et de l’aéronautique, des technologies digitales et de l’intelligence artificielle. Ici, son président Mostpaha Bousmina actant un partenariat «stratégique» avec Valerie Ferret de Dassault Systèmes (Ph. YSA)

    C'est officiel. L’Université Euromed de Fès (UEMF) et Dassault Systèmes (DS) deviennent partenaires. Ainsi, Mostpaha Bousmina et Valerie Ferret, respectivement président de l’UEMF et vice-présidente de Learning Experience du géant éditeur de logiciels spécialisé dans la conception 3D, ont signé un accord. Paraphé le 30 avril, il porte sur la création à l’université d’un centre d’innovation sur l’ingénierie du digital et l’intelligence artificielle, pour l’enseignement et la recherche.

    «Cet accord, l’un des plus importants de l’UEMF, fera de notre université la plus numérique d’Afrique. Il offrira de grandes opportunités d’expérimentations digitales à nos étudiants, connectera notre université au monde industriel et renforcera l’attractivité de notre région», résume Bousmina.

    L’objectif, selon lui, est de mettre la plateforme DS au centre d’une vision plus globale, incluant un laboratoire de fabrication additive, un laboratoire d’intelligence artificielle, un laboratoire de biologie et de biotechnologie et une plateforme dédiée aux énergies renouvelables et au développement durable.

    Le groupe Dassault Systèmes, connu pour le maquettisme numérique 3D et les solutions pour la gestion du cycle de vie de produits, réalise 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il accompagne le développement de Boeing, Air Bus, ainsi que d’autres grandes firmes.

    A l’UEMF, le futur centre DS sera opérationnel dès septembre prochain. Il sera réparti en plusieurs zones, notamment de simulation de produits, de réalité virtuelle, de production, incluant celle de la fabrication additive, ainsi qu’une zone de Playground.

    Tout cela adossé à un centre de recherche sur l’ingénierie digitale et l’intelligence artificielle. Ledit centre exploitera la «3D Experience» de DS: plateforme d'enseignement et de recherche-innovation qui sera ouverte à l’ensemble des étudiants du Maroc et d’Afrique. «Cette plateforme sera connectée à celle de la fabrication additive et de l’impression 3D, déjà mise en place par l’Université», souligne Valerie Ferret. Et d’attester «d’une ambition forte au niveau de la direction de l’UEMF».

    Cette ambition est importante sur 3 aspects. Elle concerne la transformation complète des enseignements. «Car il ne s’agit pas de mettre un morceau de technologie dans une classe, mais de transformer l’ensemble de l’enseignement et de donner accès à la technologie à tous les étudiants», estime la responsable de Dassault Systèmes.

    Le futur centre permettra, ensuite, à l’UEMF de devenir un leader dans la recherche sur des nouveaux domaines comme la fabrication additive. Enfin, le centre garantira la connexion «très directe» entre le monde académique et le monde industriel. «Ceci est essentiel, car cette connexion favorisera l’employabilité des étudiants», conclut le président de l’UEMF.

    De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc