×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Bourse: Les bénéfices marquent le pas

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5361 Le 01/10/2018 | Partager
    Ils ont reculé de 4% à 16,1 milliards de DH
    Les profits warning de quelques grandes entreprises pesent lourd
    Le chiffre d’affaires du marché a par contre augmenté de 1,5% à 118,1 milliards de DH
    bourse-061.jpg

    L’atonie de la croissance et un contexte social tendu ont déjoué les prévisions de plusieurs entreprises. Les profits warning de grandes entreprises telles que Wafa Assurance, Addoha ou encore Centrale Danone auront pesé sur les profits de la cote sur les six premiers mois de l’année (Ph. L'Economiste)

    La Bourse a perdu 82 milliards de DH depuis fin mars et les résultats semestriels ne vont pas améliorer la visibilité des investisseurs (cf. L'Economiste du 12 septembre). Les bénéfices de la cote ont baissé de 4% au premier semestre à 16,1 milliards de DH selon les premières compilations.

    Cette vue d’ensemble masque d’importantes disparités entre les secteurs et même à l’intérieur des secteurs. L’atonie de la croissance et un contexte social tendu ont déjoué les prévisions de plusieurs entreprises. Les profits warning de grandes entreprises telles que Wafa Assurance, Addoha ou encore Centrale Danone et Oulmès auront pesé sur les profits de la cote sur les six premiers mois de l’année.

    Si le secteur immobilier suscite des inquiétudes, les résultats des groupes cotés donnent lieu à diverses appréciations. Addoha qui a émis une alerte sur ses résultats début septembre a au final publié un bénéfice en baisse de 36%. L’effondrement de l’indicateur de Résidences Dar Saada a par contre surpris le marché, puisqu’il n’a fait l’objet d’aucune alerte auparavant.

    Le résultat net a dévissé de 31%. Mais, cette contre-performance ne présage pas du résultat final pour 2018.  C’est le message que veut faire passer le management. L'entreprise a beau maintenir ses prévisions de résultats annuels, le titre en Bourse a baissé de 4% vendredi 28 septembre. Alliances a de son côté achevé le premier semestre sur une note positive. Le bénéfice a été multiplié par 2,4.

    Pour Centrale Danone et Oulmès dont certains produits ont été ciblés par un boycott inédit, la facture est lourde en premier pour la filiale marocaine de Danone.  Cette dernière a essuyé une perte sèche de 115 millions de DH contre un résultat bénéficiaire de 56 millions de DH au premier semestre 2017. Oulmès, elle, a vu son bénéfice chuter de 88%.

    Par contre, les banques et les télécoms ont bien négocié le premier semestre. Les entreprises minières ont été portées par un mouvement favorable des cours des métaux de base. Ceci a compensé les contre-performances de la filiale argent de Managem. En revanche, la non récurrence de l’opération de cession de Pumpi en RDC a fortement réduit les bénéfices. Hors cet élément exceptionnel, ils sont en hausse.

    A fin juin, le chiffre d’affaires cumulé des sociétés cotées a augmenté de 1,5% à 118,3 milliards de DH.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc