×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Competences & rh

    Système d’enseignement: Un tiers des classes sans matériel didactique minimal

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5292 Le 12/06/2018 | Partager
    1 élève rural sur 4 n’a pas de manuel de maths
    Un manque énorme de toilettes propres et fonctionnelles

    L’école publique a beau engloutir le quart du budget de l’Etat, elle reste mal lotie. Selon l’enquête de l’ONDH, le tiers des classes de 4e année du primaire ne dispose pas du matériel didactique minimal pour les élèves, notamment les cahiers d’exercices et les crayons. La part des classes dénuées de ces moyens de base est pratiquement la même dans le public urbain et rural. Dans le privé, 88,4% des classes en sont équipés.

    Par ailleurs, moins de la moitié (48%) des écoles à l’échelle nationale est dotée d’infrastructures minimales (92,8% dans le privé). Cette part descend à 31,9% dans les établissements ruraux. La plus grande contrainte se trouve au niveau des toilettes.

    Les deux tiers des écoles rurales et le quart de celles en milieu urbain ne possèdent pas de toilettes propres et fonctionnelles. Du côté des écoles satellites, qui sont de petites entités dans les campagnes, 80% n’abritent pas d’infrastructures sanitaires, et ne bénéficient pas de suffisamment de lumière dans les classes.

    En matière de manuels, 86% des écoliers en possèdent pour les cours enseignés. Toutefois, pour ceux de mathématiques, un enfant sur quatre n’en dispose pas en milieu rural (un sur trois dans les écoles satellites). C’est dans les campagnes que l’on enregistre le plus de déficit. 12% des enfants y sont privés de manuels de français, et 13% de ceux d’arabe.

    L’insuffisance des infrastructures fait partie des principales contraintes relevées par les directeurs des écoles interrogés pas les enquêteurs. Ils la classent deuxième après le déficit en ressources humaines. Viennent ensuite le manque d’autonomie, d’implication des parents et des moyens financiers.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc