Entreprises

Les bonnes affaires d’Emirates sur Casa-Dubaï

Par Abashi SHAMAMBA | Edition N°:5291 Le 11/06/2018 | Partager
La compagnie a transporté 278.000 passagers l’année dernière
Le tourisme chinois et japonais transite par Dubaï
Les QG régionaux des multinationales assurent un important trafic d’affaires
zmurats_casa_dubai_091.jpg

Dans leur quête du million de touristes chinois, les responsables du tourisme marocain peuvent compter sur la force de frappe d’Emirates. Au départ et vers Casablanca depuis son hub de Dubaï, la compagnie a transporté l’an dernier 278.000 passagers.

Avec quatre grandes métropoles, la Chine arrive en bonne position parmi les principaux émetteurs de trafic vers le Maroc. Par ordre, Dubaï, Shanghai, Hong Kong, Canton et  Pékin (Chine), Narita et Osaka (Japon), Mumbai et Delhi (Inde) et Séoul (Corée du Sud).

Dans l’autre sens, les passagers qui embarquent sur le vol quotidien d’Emirates à Casablanca se dirigent principalement vers Dubaï, Djeddah, Shanghai, Canton et Hong Kong. Si Dubaï et son shopping continuent à exercer une très forte attractivité auprès des ménages marocains, la présence des hubs Afrique/Moyen-Orient des multinationales alimente un important trafic d’affaires.

La présence de Canton dans ce quinté est tout, sauf une surprise. Les foires commerciales organisées dans cette métropole aimantent, par milliers, des commerçants du monde entier. C’est aussi l’une des destinations privilégiées des opérateurs marocains qui y vont pour découvrir les tendances émergentes de l’une des plus belles vitrines chinoises de produits de consommation courante.

La croissance du trafic de continuation sur l’Asie et le Pacifique au départ du Maroc a poussé Emirates à déployer l’Airbus A380 en mars 2017 sur la ligne Casablanca-Dubaï-Casablanca. Cette impressionnante machine est capable d’embarquer jusqu’à 800 passagers. Pour l’accueillir à Casablanca, l’ONDA a dû concéder à quelques réaménagements au terminal 1 à l’aéroport Mohammed V.

Emirates détient aujourd’hui la plus grande flotte d’Airbus A380 avec une centaine d’appareils en service. La compagnie exploite également la plus grande flotte des «triple seven», les Boeing 777 au monde avec 168 en service. Au total, sa flotte actuelle s’élève à 269 appareils. Une quarantaine de A380 et autant de Boeing 787 sont en commande en plus de 162 Boeing 777.

Le développement de la demande de continuation vers le Moyen-Orient, l’Extrême-Orient et l’Australie au départ du Maroc a intensifié la concurrence avec Qatar Airways et Etihad qui veulent aussi leur part du gâteau. Pour l’instant, Emirates tient le lead en bénéficiant de son avantage historique. La compagnie opère sur la ligne Casa-Dubaï depuis 2002, sur laquelle elle a transporté 2 millions de passagers.

Le déploiement de l’A380 sur Casa-Dubaï-Casa a permis d’offrir plus d’options aux entreprises marocaines. A l’export, le fret aérien, traité par Emirates Cargo au Maroc, concerne les fruits et légumes vers le Moyen-Orient, les pièces de rechange automobiles et l’artisanat. Les importations se composent de produits électroniques, de produits pharmaceutiques et de vêtements.

Dans ses effectifs, Emirates emploie 671 Marocains dont la majorité fait partie du personnel de cabine basé à Dubaï. Il paraît que beaucoup de jeunes hôtesses et stewards de Royal Air Maroc n’attendent qu’à remplir les 3 ans d’expérience exigés par les compagnies du Golfe à l’embauche pour changer d’air. La DRH est prévenue.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc