×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Francfort: Evacuation de plus de 60.000 habitants

    Par Tilila EL GHOUARI | Edition N°:5098 Le 04/09/2017 | Partager
    La ville procède à la plus importante opération de déminage depuis 1945
    Une bombe datant de la seconde guerre mondiale présente des risques
    francfort-098.gif

    10% de la population de Francfort a été évacuée, hier dimanche, pour permettre le désamorçage d’une bombe britannique de 1,8 tonne datant de la seconde guerre mondiale (Ph.AFP)

    Hier, dimanche 3 septembre, la ville de Francfort a dû évacuer plus de 60.000 personnes (10% de la population) de leur domicile afin de désamorcer une énorme bombe datant de la seconde guerre mondiale. L’engin découvert à la capitale financière allemande pèse 1,8 tonne et appartenait à la Royal air force britannique. Il s’agit là de la plus importante évacuation en Allemagne depuis 1945.

    «La zone doit être entièrement vidée de ses résidents pour permettre de neutraliser l’engin», a prévenu Markus Frank, un responsable de la Municipalité de Francfort lors de la découverte de la bombe. Cette dernière a été repérée quelques jours avant, sur un chantier situé non loin du centre-ville et du quartier des banques.

    Par mesure de précaution, la police a investi les lieux le samedi afin d’éviter tout cambriolage des magasins et domiciles vides. Les habitants de la ville ont déjà surnommé la bombe «blockbuster» en raison de sa charge explosive qui pèse 1,4 tonne et qui est capable de raser un pâté de maisons.

    L’opération d’évacuation a démarré à 4 heures du matin (heure locale). Le désamorçage de la bombe, quant à lui, a eu lieu durant l’après-midi du dimanche. Des centaines de policiers ont été mobilisés pour déserter les lieux. Pour la commodité des citoyens, la ville a mis à leur disposition plusieurs grandes halles et leur a proposé un accès gratuit aux musées voisins. L’évacuation s’est étendue sur un périmètre de 1,5 km autour du lieu de la bombe. Les patients des deux hôpitaux de la zone et de la plus grande maternité de la ville «Bürgerhospital» ont été transférés dans les établissements voisins.

    Du fait des bombardements alliés intensifs lors de la deuxième guerre mondiale, les services de déminage doivent fréquemment neutraliser des bombes et obus de l’époque.  Ils sont  repérés lors de chantiers de construction, ou dans des forêts, des champs, voire des fois même dans des jardins. Depuis 1945, la plus grande évacuation due à un tel déminage a eu lieu à Augsbourg en décembre 2016. 54.000 personnes avaient dû abandonner leurs domiciles, dans le sud du pays.

    Samedi 2 septembre, une opération similaire a été effectuée à Coblence, dans l’Ouest de l’Allemagne. Près de 21.000 civils ont été évacués de la zone pour désamorcer une bombe de 500 kilos datant, elle aussi, de la seconde guerre mondiale.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc