×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Philips table sur une croissance à 2 chiffres

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5045 Le 14/06/2017 | Partager
    Hausse du business d’environ 10% sur les 2 prochaines années
    80% du chiffre d’affaires réalisé dans la santé
    ca_philips_045.jpg

    En 2016, le groupe Philips a réalisé un chiffre d’affaires de 17,4 milliards d’euros à l’échelle mondiale. Environ 80% de ses ventes est réalisé dans le Health care et 20% provient du lighting

    Entité à large spectre, qui va du lighting (éclairage) au health tech (Santé, bien-être), en passant par le customer lifestyle, well being (électroménager)… le groupe Philips a orienté depuis 2015 sa stratégie globale vers le Health tech (environ 80% de son chiffre d’affaires).

    «Pour nous l’avenir c’est la santé», soutient Nissal Berrached, general manager and district leader de Philips Maghreb. Avec le vieillissement de la population mondiale, l’augmentation des cas de cancer... ce positionnement s’avère stratégique pour assurer sa croissance.

    Au Maroc, le groupe compte développer de solides relations avec ses partenaires étatiques et privés, se focaliser sur les maladies non transmissibles (oncologie, tumeurs bénignes et malignes…), la santé maternelle et infantile dans les zones rurales, ainsi que la formation médicale continue. Philips table sur une croissance à 2 chiffres de ses ventes dans le Health care. «En dehors du domaine pharmaceutique, le marché marocain de l’équipement sera également en croissance. Nous tablons sur une hausse d’environ 10% de nos activités sur les 2 prochaines années», explique son manager.

    Pour atteindre ses objectifs, le management a dans son viseur les investissements importants annoncés dans les projets de la fondation Mohammed V, projets de réhabilitation de centres de santé… Par ailleurs, Royal Philips compte digitaliser de plus en plus les prestations de santé et passer des consommables classiques à des produits digitalisés.

    «Très bientôt, les praticiens pourront partager des images d’échographie, diagnostics de patients de zones reculées via des applications fonctionnant avec la 4G (solution Peer-to-peer)», annonce Nissal Berrached. La digitalisation pourrait à terme, modifier son business-modèle. «On pourrait basculer en pay-per-use (paiement à l’utilisation), pour certains équipements», explique le manager.

    Classée parmi les leaders de son marché et solidement implanté dans le business de l’équipement médical estimé entre 40 et 80 millions d’euros, la firme a une approche marketing peu agressive et une logique de business à long terme. Ses équipements Health tech étant du matériel de pointe destiné à la recherche, aux centres hospitaliers universitaires…ils sont vendus avec des programmes de formation continue, afin de garantir leur exploitation.

    Dans certains pays, l’entreprise exige de former des ingénieurs avant de concrétiser l’acte d’achat.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc