×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Intelligence projective : Intégrez les projets individuels de vos salariés!

    Par Karim Agoumi | Edition N°:4940 Le 17/01/2017 | Partager
    Une démarche consistant à inclure leurs aspirations dans la stratégie du groupe
    F3P, Ovar IP, career planning, outplacement… Les outils adéquats
    Un moyen de motiver les troupes et d’accroître la performance globale
    intelligence_projective.jpg
     

    IL n’y a pas de futur collectif sans futur individuel. Pour demeurer performante, une entreprise doit ainsi relier les motivations personnelles de ses salariés à ses projets collectifs et vice-versa. C’est le concept à la fois novateur et original que propose Jean Louis Ferrein dans son ouvrage «L’intelligence projective: Accroche-toi à une étoile et suis-la!» récemment paru, illustré d'exemples vécus et de cas concrets. Une démarche innovante reposant sur l’utilisation d’outils de gestion bien spécifiques et permettant d’améliorer sensiblement la performance globale du groupe.
    L’intelligence projective consiste plus exactement en la capacité d’un salarié à s’inscrire dans le projet de l’entreprise à laquelle il appartient, nous apprend l’auteur. La démarche inclut également la prise en compte par cette dernière des projets personnels de chacun de ses acteurs. En gérant des projets concordant avec ses propres attentes et rattachés par la même occasion à la stratégie globale du groupe, l’employé devient plus épanoui et motivé dans ses fonctions. Il en devient alors plus performant. 
    Afin de mettre naturellement en place cette dynamique projective, il est nécessaire d’identifier des informations sur le salarié et sur son environnement. Une fois ces connaissances repérées, des solutions innovantes peuvent être apportées en concevant le parcours d’évolution de carrière du salarié le plus adéquat et le plus adapté à la structure à laquelle il appartient. Le salarié sera ainsi lié à des projets plus «compréhensibles» à son niveau et où il se reconnaîtra pleinement, révèle l’ouvrage. 
    Une démarche rendue possible par l’utilisation de plusieurs outils complémentaires, explique l’auteur du livre. Il est tout d’abord recommandé d’utiliser la méthodologie F3P (Ferrein ACM Process). Un outil qui repose sur la construction et la création de projets professionnels individuels, réalistes et réalisables, visant à optimiser les compétences du capital humain de l’entreprise. F3P a déjà été utilisée auprès de pas moins de 1.500 personnes en trois ans, au sein de structures de toutes tailles et de tous secteurs d’activité. Elle vient en complément d’une autre méthode similaire baptisée «Ovar IP». Enfin, les salariés peuvent être conseillés via des séances de coaching et de «career planning» ou encore «reclassés» à travers l’outplacement.
    Jean Louis Ferrein est créateur et dirigeant d’un groupe de conseil en ressources humaines, spécialisé en recrutement, en formation et en accompagnement de la mobilité. Il est par ailleurs à l’origine de la méthodologie F3P.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc