×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Ouarzazate: L’INDH réoriente son approche

    Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:4924 Le 26/12/2016 | Partager
    Les appels à projets désormais orientés vers les filières porteuses
    191 activités génératrices de revenus ont bénéficié à 25.362 personnes

    Le bilan de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), pour la période 2005-2015 au niveau de la province de Ouarzazate fait état de réalisation de plus de 1040 projets de développement avec la mobilisation d’un budget totalisant 532,54 millions de DH. La ventilation des secteurs d’actions démontre que l’inclusion économique à travers la promotion des activités génératrices de revenus et d'emplois a enregistré 191 projets qui ont mobilisé 41 millions DH et ont bénéficié à 25.362 personnes. Concernant les projets liés à l’accès aux équipements et infrastructures de base ils s’accaparent le budget le plus important avec 290,36 millions de DH pour la réalisation de 320 projets. Quant aux équipements et services sociaux (Santé, éducation..), le total des projets réalisés est de 224 projets qui ont mobilisé un budget de 125 millions DH. Le secteur d’animation sociale culturelle et sportive a totalisé 40 projets avec un budget de 28 millions DH. Pour le volet d’accompagnement des AGR, la troisième phase de l’INDH, programmée pour 2016-2020, devrait apporter quelques changements au niveau de l’approche adoptée dans la mise en œuvre des programmes. Partant de l’expérience cumulée durant la première et la deuxième phase de l’initiative, plusieurs secteurs d’activités s’avèrent aujourd’hui peu porteurs de valeur ajoutée, alors que de nouveaux secteurs devraient être développés suivant les besoins de chaque région. Ainsi, pour éviter la redondance des projets dans la province de Ouarzazate, les services d’accompagnement de l’INDH renforceront davantage la coopération avec d’autres partenaires (bureau d’études, établissements et départements locaux) afin d’identifier les filières porteuses. Les appels à projets seront désormais orientés vers des domaines spécifiques. Et afin de renforcer les outils de suivi des projets, la nouvelle approche visera la collaboration avec des experts en la matière pour accompagner les porteurs de projets, pendant les deux premières années de vie, afin de garantir la viabilité du projet.
    De notre correspondante, Sabrina BELHOUARI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc