×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Les banques animent le marché obligataire

    Par Franck FAGNON | Edition N°:4915 Le 09/12/2016 | Partager
    Attijariwafa bank revient mobiliser 2 milliards de DH
    Objectif: Renforcer les fonds propres et financer le développement
    Après les acquisitions en Egypte et au Rwanda, d’autres pistes sont à l’étude
    banques_obligatoires_015.jpg

    Les deux opérations en cours porteront à 5,2 milliards de DH, les montants mobilisés par le groupe dans le cadre du programme d’emprunt de 7 milliards autorisé par les actionnaires. Les montants serviront à financer l’activité et le développement international du groupe

    La première capitalisation du secteur bancaire a obtenu le feu vert de l’Autorité du marché de capitaux (AMMC) pour deux emprunts obligataires d’un montant de 2 milliards de DH. Attijariwafa bank va émettre des obligations subordonnées d’un montant de 1,5 milliard de DH sur 7 et 10 ans et 500 millions de DH de titres perpétuels. La seconde opération se caractérise par une durée indéterminée et l’absence de garantie de remboursement. En revanche, l’investissement sur ce type d’actif est mieux rémunéré. La prime de risque varie de 150 à 200 points de base contre moins de 80 points de base pour les tranches révisables de l’opération de 1,5 milliard de DH. Les souscriptions aux deux opérations sont prévues du 14 au 16 décembre.
    Avant Attijariwafa bank, seule BMCE Bank avait déjà émis des obligations subordonnées perpétuelles sur le marché. L’OCP a récemment obtenu le visa du régulateur du marché pour lever 5 milliards de DH.
    Après ces deux opérations, Attijariwafa bank aura consommé 5,2 milliards de DH sur le programme d’émission obligataire de 7 milliards de DH approuvé par l’Assemblée générale de mars 2014. Pour le groupe, le choix des obligations subordonnées se justifie par le besoin de renforcer les fonds propres réglementaires et donc le ratio de solvabilité. Les obligations subordonnées sont classées parmi les fonds propres de catégorie 2.
    Le produit de l’émission contribuera aussi au développement de l’activité et à l’expansion du groupe Attijariwafa bank à l’international. En attendant le redressement de l’activité sur le marché domestique, plusieurs chantiers tels que la finance participative, les activités de marché (en prévision de la réforme du mécanisme de change)... mobilisent la profession.
    A l’étranger, le groupe AWB poursuit son expansion sur de nouveaux marchés après avoir posé son étendard dans pratiquement tous les pays de l’Afrique de l’Ouest et une partie de l’Afrique centrale. Le groupe a entamé la seconde phase de son développement qui le conduira notamment dans les pays anglophones. Ses dernières acquisitions remontent à octobre 2016. Attijariwafa bank a mis la main sur Barclays Bank Egypt. Il a repris 100% du capital de la filiale égyptienne du groupe bancaire britannique. En termes de produit net bancaire, Barclays Bank Egypt est comparable à CIH Bank sur le marché marocain. En dehors de la transaction avec Barclays, Attijariwafa bank a conclu, toujours en octobre, un protocole d’accord pour une prise de participation majoritaire dans la banque rwandaise Cogebanque. Celle-ci a réalisé un produit net bancaire de 166 millions de DH et dégagé un bénéfice de 34 millions de DH en 2015.
    Par ailleurs, le groupe a le soutien de son actionnaire de référence pour accélérer sa croissance sur les marchés étrangers. Une opération capitalistique impliquant Attijariwafa bank, SNI et Wafa Assurance permettra au groupe bancaire de mobiliser du cash pour financer son développement.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc