×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Algo : «Une croissance de 15% pour les 5 ans à venir»

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4829 Le 05/08/2016 | Partager
    tarik_fadili_029.jpg

    Tarik Fadli, fondateur et CEO d’Algo Consulting Group (Ph. TF)

    - L’Economiste: Concrètement, comment allez-vous procéder pour la mise en place du dispositif «e-kiosk»?
    - Tarik Fadli:
    Nous cherchons avant tout des situations win-win pour les différentes parties prenantes. Le partenariat public-privé nous semble la meilleure manière de réussir l’implémentation du modèle. A Fès, à titre d’exemple, nous avons prévu de monter une Société de développement local (SDL) pour la mise en place des e-Kiosk, pour desservir ensuite le reste du Royaume. Notre solution ne nécessite aucun investissement de la part des administrations. Le citoyen paiera le faible coût d’usage de la prestation.
    - Quel est votre chiffre d’affaires prévisionnel pour 2016 et 2017? Et quid des marchés potentiels étrangers?
    - Notre chiffre d’affaires 2015 est d’environ 15 millions de DH. C’est plutôt correct pour une entreprise qui a commencé avec un capital de 10.000 DH. Sur les deux prochains exercices, nous comptons maintenir une croissance de 6% pour 2016 et 2017. Grâce à La Marocaine des e-Services, la société de dématérialisation des services que nous avons créée début 2016, nous ciblons une croissance annuelle de 15% pour les 5 à 8 années à venir. Nous sommes très orientés Afrique avec cette solution car elle s’implémente à plusieurs domaines comme la justice, l’éducation et la santé. Avec le soutien de Maroc Export nous avons pu marketer notre savoir-faire auprès de nombreux marchés dont le Sénégal, Rwanda, Congo Brazzaville, Guinée-Conakry et le Niger. Nous comptons conquérir d’autres marchés.
    Propos recueillis par
    Ayoub Ibnoulfassih

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc