×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Algo dématérialise la «Mouqatâa»

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4829 Le 05/08/2016 | Partager
    «e-kiosk», une enveloppe globale de 250 millions de DH
    1500 communes et 300 annexes visées sur les 5 ans à venir
    Un projet pilote à Fkih Ben Saleh
    algo_mouqtaa_029.jpg

    «e-kiosk», une borne intelligente conçue par Algo Consulting Group. La solution se veut une alternative aux services rendus au niveau des arrondissements ((légalisation de papiers administratifs, certification de copie conforme…) (Ph. e-kiosk)

    Un peu de civisme, je vous prie! C’est le vœu formulé par Algo Consulting, une jeune pousse high-tech qui s’attaque à un enjeu de société. La start-up a conçu une solution intuitive pour faciliter l’accès aux services rendus aux citoyens au niveau des arrondissements (légalisation de papiers administratifs, certification de copie conforme…). «Dès le départ, notre ambition était de mettre l’ensemble des citoyens marocains sur un pied d’égalité», confie à L’Economiste Tarik Fadli, CEO d’Algo. Baptisé «e-kiosk», le concept s’incarne dans une espèce d’automate géant qui permet à l’utilisateur d’interagir pour soumettre l’ensemble de ses requêtes. En back-office, la solution est hébergée dans le Cloud. Elle permet un accès à distance à l’ensemble des prestations délivrées au sein d’un arrondissement. Des opérations basiques certes mais qui nécessitent souvent le déplacement des concernés directs, des files d’attente interminables, et qui génèrent in fine des coûts supplémentaires. L’entreprise éditrice profite du contexte de la légalisation de la signature électronique pour se positionner sur le marché. L’objectif affiché étant de faciliter la vie aux citoyens et de lutter contre la corruption et les fraudes liées à la manipulation du registre de légalisation. «Notre dispositif résout d’emblée 24 anomalies», fait valoir Tarik Fadli. Le procédé permettra, par la même occasion, d’harmoniser un certain nombre de pratiques. Le coût du timbrage à titre d’exemple, varie d’une commune à l’autre et selon le format de la page. Dans certaines entités, les documents sont parfois légalisés gratuitement ou frappés d’un timbre réduit (2 DH).
    Autre argument avancé par les concepteurs: zéro suppression de poste. «Les agents opérant au sein de l’arrondissement préserveront leur emploi et continueront d’exercer leur activité de façon normale, mais cette fois-ci, en back-office», explique Fadli. Selon lui, un des objectifs de sa start-up est d’accompagner la transition vers une administration sans papier. En effet, la solution permet aux citoyens de s’enregistrer bio-métriquement et d’accéder à distance via une application mobile à la palette de services mis à leur disposition.
    Le concept a déjà fait ses preuves dans un premier projet pilote lancé auprès de la ville de Fkih Ben Saleh, en partenariat avec le ministère de la fonction publique, de la modernisation de l’administration. Actuellement, la mise en place d’un deuxième projet test est en cours à Fès. L’installation de plusieurs e-kiosk au niveau de la ville se fera suite à la création d’une société de développement local (SDL). Algo compte élargir son champ d’intervention en généralisant le concept avec un rythme de 300 communes par an. L’idée est d’équiper à terme les 1.500 communes et 300 annexes de dispositifs e-kiosk. Pour densifier son maillage territorial, l’entreprise dispose désormais de l’appui de 5 fonds d’investissement prompts à dégainer le portefeuille pour soutenir ce projet ambitieux dont l’investissement global s’élève à plus de 250 millions DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc