×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    10 millions de DH sur les capteurs solaires à Settat : Première association directe maroco-israélienne

    Par L'Economiste | Edition N°:152 Le 03/11/1994 | Partager

    La technologie israélienne en énergie solaire semble avoir fait ses preuves dans ce pays. Capsolaire, association maroco-israélienne à se présenter entant que telle, monte la première unité intégrée de système à base d'énergie solaire.

    Nous passons d'un siècle de boulimie et de consommation à celui de l'économie et de la restriction. Nous devons nous y préparer", souligne Jacques Itah, administrateur. Il poursuit "l'énergie solaire est une énergie encore insuffisamment exploitée". C'est l'idée par laquelle M. Itah explique l'installation de la toute jeune entreprise Capsolair, dont l'activité devrait démarrer dans une quinzaine de jours. Il s'agit de la première usine totalement intégrée de fabrication de systèmes maîtrisant l'énergie solaire au Maroc. Les applications de ces systèmes sont destinées aux usages domestiques comme industrielles. Installée sur une superficie de 1.500 m². l'usine est située à Settat. Elle a été entièrement montée par des Israéliens, leaders de ce produit chez eux.

    "De plus, les Israéliens ont une expérience de plus de 35 ans, pour quoi ne pas en profiter", affirme ce responsable. L'investissement pour ce projet est estimé à près de 10 millions de Dirhams et a reçu l'appui de l'ABM Bank.

    Sans compter les commerciaux, l'effectif concernant la partie technique s'élève à près de 100 personnes.

    Le budget de communication pour l'heure se chiffre à plus de 800.000 Dirhams. La technologie utilisée pour la fabrication de ces systèmes solaires est "unique au monde", précise M. Itah. Elle a été découverte et brevetée par des ingénieurs de la société israélienne ESE (Engenierie System Energy). Le système permet en 2 heures d'ensoleillement quotidien de chauffer la totalité de la cuve à une température comprise entre 50 et 80°C . Il est aussi équipé d'un "multiplicateur" de chaleur rendant possible le chauffage de l'eau en 20 minutes les matins sans-soleil. De plus, grâce à son procédé d'isolation thermique de la cuve, la chaleur accumulée tout au long de la journée est conservée toute la nuit à la même température. Un système turbo est prévu en option pour accélérer la durée de réchauffement de l'eau. En outre, les systèmes "chauffe - eau" Capsolair sont fournis avec une installation électrique incorporée garantissant l'eau chaude notamment les journées de pluie.

    A part le verre et les cellules photovoltaïques. tous les autres matériaux utilisés pour la fabrication existent localement. Le capteur transforme les rayons de soleil en énergie pour chauffer l'eau qui s'y trouve. Cette eau ainsi chauffée est envoyée dans la cuve grâce au système de thermosyphon.

    Une peinture spéciale, dont le secret est préservé par l'entreprise, permet de conserver de façon optimale les rayons de soleil. "la préservation maximale de l'énergie captée est aussi assurée par l'isolation en polyuréthanne injecté", explique M. Itah. Une installation de 150 litres est commercialisée à 9.500 Dirhams.

    Le capteur solaire pour une cuve de cette capacité est de 240 m2.

    Cette superficie augmente avec la capacité désirée. Capsolair travaille en collaboration avec les architectes dans le cadre de la mise en place de cette technologie sur les nouveaux immeubles. Pour les habitations les plus anciennes, le câblage s'effectue dans la zone d'aération. "La durée de l'instalation n'excède pas 2 heures et demie", précise le responsable de l'entreprise. les capteurs Capsolair sont proposés en différents coloris pour s'intégrer dans l'esthétique de l'architecture résidentielle. Il existe deux types d'installations, l'une adaptée aux terrasses plates et l'autre destinée au toit tuilé. L'entreprise cible un marché très diversifié qui s'étend à l'équipement des foyers, des maisons individuelles, des hôpitaux, des hôtels, des complexes sportifs et des immeubles en co-propriété. Des systèmes collectifs Capsolair sont aménagés de manière à ce que chaque utilisateur gère sa propre consommation d'eau. Ainsi, l'installation des capteurs est collective mais les cuves restent individuel les. "En effet, le Marocain n'aime pas trop la copropriété dans ce domaine". souligne M. Itah. Ces systèmes photo voltaïque concernent aussi l'éclairage automatique des carrefours routiers l'actionnement des barrières de trains. l'irrigation automatique, les stations de relais et l'électrification de campagne... Pour assurer l'entretien et le service après-vente, Capsolair négocie des accords avec Longométal. Cette entreprise dispose en effet d'antennes sur tout le Maroc.

    Dans le cadre de son extension. Capsolair envisage de monter des climatiseurs, en partenariat avec une autre société Tadirane. Ils seront assortis d'une télécommande permettant de régler le débit de température. Le Maroc servirait ainsi de plate-forme à l'export pour cette entreprise.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc