×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Archives

    Articles de L'Edition N° 4956 Du Mercredi 8 février 2017

    A La une

    A l’origine de tension entre les établissements de crédit et la Direction générale des Impôts, le traitement fiscal des intérêts des prêts au logement accordés au personnel des banques et des sociétés de financement vient d’être clarifié. Le différentiel des taux d’intérêt par rapport au marché ne sera pas considéré comme complément de salaires soumis à l’impôt sur le revenu s’il est équivalent au taux directeur de Bank Al Maghrib augmenté de 30 points de base pour les crédits ne dépassant pas 700.000 dirhams. Au-delà de ce seuil, le taux doit être égal au taux directeur de Bank Al Maghrib augmenté de 130 points de base. Ils s’appliquent à chaque tranche selon le principe de la progressivité. Lire la suite

    Redorer le blason du secteur du textile et de la confection, une tâche sur laquelle les autorités régionales sont en train de s’atteler. Un projet pluriel de positionnement du secteur textile et habillement et cuir de la région Tanger-Tétouan-Alhoceima vient d’être lancé. Il est piloté par un comité regroupant la chambre de commerce et d’industrie de la région, la délégation du commerce et de l’industrie ainsi que la CGEM Nord et l’Amith Nord. Lire la suite

    L’industrie manufacturière, la confection en particulier a longtemps été considérée comme l’un des plus importants employeurs de la région. L’avènement de l’automobile et de ses équipementiers a réduit cette hégémonie, même si le textile continue d’être en première position. Mais la confection est passée par bien des étapes parmi lesquelles la menace chinoise et les différentes crises économiques... Lire la suite

    Le rapport d’expertise de Samir estime à plus de 21 milliards de dirhams les actifs du raffineur, contre une dette d’environ 43 milliards de dirhams. Samir détient des participations dans des sociétés pétrolières, l’hôtellerie et même dans Autoroutes du Maroc. La raffinerie en liquidation judiciaire a reçu une deuxième offre de rachat de 31,5 milliards de dirhams de l’entreprise Anglo Energy DMCC. Lire la suite

    Depuis fin décembre 2016, les cartes de conduite professionnelle ne sont plus valides. Il faut les renouveler. Plus de 320.000 documents sont concernés. Mais pour ce faire, il faut suivre une formation continue dans l’un des quatre instituts relevant de l’Ofppt ou dans le privé. Or, les structures d’accueil accusent un sérieux retard. Pour éviter les embouteillages au guichet, le ministère de l’Équipement avait dispensé les chauffeurs ayant obtenu leur permis de conduire avant octobre 2010... Lire la suite

    La charge de compensation continue de décrocher. L’année 2016 a terminé sur un total en baisse de 9% à 10,4 milliards de DH. Mais la tendance pourrait s’inverser cette année. Le rebond qui se dessine pour les cours du pétrole, dont dépendent ceux du gaz naturel, pourrait embraser la facture. Les cours mondiaux du sucre brut sont également orientés à la hausse pour la 2e année consécutive (Voir infographies ci-contre). Lire la suite

    Avant la plongée dans la «saison» des publications annuelles des résultats, le Masi affiche une hausse annuelle de 5%. Les performances des sociétés cotées pourraient freiner ou conforter l’indice phare du marché sur sa trajectoire. Attijari Intermédiation anticipe une hausse moyenne de 11,2% des profits récurrents en 2016 et 2017. Le redressement des résultats des entreprises du Masi et le contexte de taux bas sur les autres... Lire la suite

    Après plusieurs semaines de vacances, les parlementaires ont été convoqués pour deux séances plénières… pour clôturer la session d’automne. Plus de quatre mois se sont écoulés depuis les dernières élections, sans que la machine parlementaire ne se mette en marche. La Chambre des conseillers a prévu la séance de clôture demain jeudi. Celle de la Chambre des représentants est annoncée pour le lundi 13 février. Les travaux devront reprendre en avril prochain, avec la session de printemps. Lire la suite

    Editorial

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc