×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Archives

    Articles de L'Edition N° 4758 Du Lundi 25 avril 2016

    A La une

    Moins de trois mois après son installation, Nezha Hayat, présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a réservé, en exclusivité, sa première sortie à L’Economiste. Le gendarme de la Bourse répond sans langue de bois à toutes les questions, même, celles qui fâchent. Arrivé dans un contexte difficile marqué par un sentiment de défiance vis-à-vis d’un certain nombre d’émetteurs et des écarts de quelques commissaires aux comptes, le régulateur devra s’atteler à ramener la confiance sur la place. Il faudra à cet effet solutionner d’abord les problèmes du moment. Au regard de la loi, l’Autorité semble avoir plus de marge de manœuvre avec des pouvoirs élargis. Reste à savoir sa capacité à réellement les exercer. Lire la suite

    Le doute est levé: la contribution de solidarité sociale devra être incluse dans le chèque de l’IR professionnel et/ou agricole qui sera versé avant le 1er mai. C’est une nouveauté de la loi de Finances 2016 . Les personnes disposant de revenus selon le régime du résultat net réel ou du résultat net simplifié, y compris celles exerçant une profession libérale, devront régler de manière spontanée l’IR et l’impôt social en même temps que le dépôt de leur déclaration. L’administration fiscale ne procédera plus à l’émission de rôle. Ce qui risque de perturber la trésorerie de bien des contribuables. Lire la suite

    Une partie serrée se joue entre une filiale du raffineur la Samir et le syndic. La Société de distribution de carburants et de combustibles (SDCC) a saisi en référé le tribunal de commerce de Casablanca. Pourquoi donc? Pour contester «l’ingérence» du liquidateur judiciaire «dans la gestion» de l’entreprise. Lire la suite

    Ça va à grande vitesse chez l’Office national des chemins de fer (ONCF). L’organisme vient de boucler son programme d’investissement sur la période 2010-2015, qui, rappelons-le, est censé l’aider à mieux négocier le virage infrastructurel et stratégique de ces dernières années. Jeudi 21 avril dernier, c’est un management serein qui a fait face à la presse. Il y a de quoi: l’office a rempli ses objectifs d’investissement à près de 88% dans le cadre du contrat-programme 2010-2015. Lire la suite

    Relancer l’effort! C’est ce qui ressort de la rencontre organisée par l’association Les Ateliers du Monde, le 21 avril, sous le thème: «Devenez acteur de la COP22». La date choisie pour ce rendez-vous n’est pas anodine. Près de 4 mois après la clôture de la COP21, 160 pays devaient se retrouver vendredi 22 avril au siège de l’ONU à New York pour signer l’Accord de Paris. Lire la suite

    Le négoce international est une opération d’intermédiation. Appelé également commerce triangulaire. Invité à la «matinale de l’IFA Maroc, Benaceur Norredine, chef de département des opérations internationales à l’Office des Changes, précise la réglementation: le négoce international correspond à l’acquisition par un négociant résident (société ou personne physique) inscrit au registre de commerce, d’un bien auprès d’un fournisseur non résident en vue de sa revente à un client étranger moyennant une marge bénéficiaire. Ce bien ne fait pas l’objet d’une importation au Maroc. Lire la suite

    «La première génération construit, la 2ème développe, et la 3ème met la boîte à genoux». L’adage est révélateur des angoisses que peuvent avoir certains chefs d’entreprise par crainte de voir disparaître le labeur de toute une vie. Cela en dit long aussi sur l’état d’esprit des entrepreneurs marocains quant à leur vision vis-à-vis de la succession à la direction de leur entreprise. Lire la suite

    Il y a du nouveau du côté du terminal à conteneurs 3 (TC3) du port de Casablanca. A l’heure où le chantier tourne à plein régime, la société TC3 du port de Casablanca, filiale de Marsa Maroc, vient d’annoncer que les travaux sont achevés à 80%. «L’élargissement du port rentre dans la stratégie portuaire nationale à l’horizon 2030. Lire la suite

    Les villes du Maroc auront bientôt une solution digitale pour permettre au citoyen de prendre part à la gestion de la propreté de sa ville. C’est le projet développé par la startup marocaine M3KOD, en collaboration avec le ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement. Il s’agit de l’application «Ville Propre» qui sera mise à la disposition des citoyens gratuitement afin de contrôler l’efficacité de services de propreté de leurs villes. Lire la suite

    Un nouveau concept de supérette vient d’ouvrir à Casablanca. «Il s’agit plus d’un dépanneur ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 avec possibilité de livraison à domicile», explique Hassan Echouafni, le promoteur de la chaîne de distribution de proximité Openshop. Il gère déjà le réseau de superettes «Mini Brahim». La nouvelle enseigne se positionne sur le segment premium. Lire la suite

    Faire revivre l’histoire de la marche verte comme si vous y étiez. C’est le tour de force réussi par le réalisateur Youssef Britel dans son nouveau long-métrage intitulé «La Marche Verte» qui a été récemment projeté en avant-première à l’Imax du Morocco mall, accueilli par une salve d’applaudissements. Un film aux moyens techniques gigantesques et aux conditions de tournage plus qu’éprouvantes. Lire la suite

    Editorial

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc