Competences & rh

Génération Z: Les ficelles pour les manager

Par Karim Agoumi | Edition N°:5158 Le 29/11/2017 | Partager
generation_z_058.jpg

Qu’ils soient stagiaires ou jeunes salariés, l’arrivée de la génération Z bouscule les codes de l’entreprise avec de nouvelles attentes. Ultra-connectés et habitués aux contenus instantanés, leur management requiert un brin d’écoute et de sérieux efforts d’adaptation. Une démarche qui nécessite pour le manager de se mettre à jour technologiquement parlant et de les séduire par des activités ludiques et fédératrices. Un moyen de les souder aux générations précédentes et de réussir à les intégrer avec succès. Oubliez vos clichés sur la gestion des nouvelles générations et découvrez comment manager les Z pour optimiser leur rendement au travail grâce à Jihane Labib, coach superviseur et DG du laboratoire de coaching «CoachingLab».

■ Une nouvelle génération ultra connectée!

generation-z-058.jpg

Depuis quelques mois, la génération Z fait progressivement son entrée dans le monde du travail. Mais pour gérer ces jeunes salariés ultra-connectés et les intégrer aux équipes déjà présentes, le dirigeant doit réajuster son management (Ph. techstory.in)

La génération Z est plus précisément composée des individus nés après 1995. Elle a grandi avec la technologie et baigne depuis toujours dans les réseaux sociaux. Connectés de façon permanente, ces jeunes qui ont aujourd’hui entre 15 et 25 ans maîtrisent parfaitement le web social et sont habitués aux contenus instantanés. Créatifs et continuellement en quête de sens et de cohérence, les stagiaires et salariés de cette génération sont particulièrement axés sur l’innovation.
L’avis du spécialiste: Compétente en technologie et capable de mener à bien plusieurs tâches à la fois avec beaucoup d’énergie, les salariés de la génération Z se considèrent citoyens du monde grâce à leur présence continue sur le web via les réseaux sociaux. Accros à tout ce qui est rapide et éphémère, ils sont continuellement à la recherche de nouveaux défis et recherchent l’équilibre entre vie professionnelle et sphère privée. C’est en d’autres termes la génération «Google» au sein de laquelle l’information est disponible en abondance et à tout instant.

■ Un management adapté à leurs besoins
Gérer les Z au bureau requiert un management adapté à leurs spécificités et à leurs besoins particuliers. Il est tout d’abord conseillé de confier à ces jeunes des challenges ponctuels et des missions stimulantes dotés d’objectifs précis à atteindre afin de les responsabiliser et de les motiver. Il peut s’agir entre autre de la gestion d’une campagne d’affichage ou encore du pilotage d’une opération de communication sur les réseaux sociaux. Autre moyen de réussir à intégrer avec brio cette génération d’accros au virtuel, développer un réseau social qui leur permettrait d’interagir entre eux et avec leurs supérieurs de manière instantanée.
Un moyen de les aiguiller et de doper leur motivation tout en les rassurant. Pour souder anciennes et nouvelles générations, le manager peut également faire appel au jeu en organisant des réunions ludiques et des évènements corporate réguliers et originaux tels que la «spartan race», les jeux collectifs ou encore les courses de quad. Il peut aussi se transformer en manager coach pour accompagner ces jeunes au lieu de leur donner des ordres. Enfin, soigner l’e-réputation du groupe et proposer un cadre de travail agréable et séduisant comportant des espaces de détente deviennent désormais des conditions essentielles à remplir pour répondre aux exigences plus importantes de cette nouvelle génération.
L’avis du spécialiste:

jihane_labib_058.jpg

Jihane Labib est coach superviseur et dirige également le laboratoire de coaching «CoachingLab» en qualité de directrice générale. Un métier qu’elle exerce depuis plus de 8 ans aussi bien au Maroc qu’à l’international (Ph. J.L.)

Dans l’optique d’intégrer et de fidéliser la génération Z, il est recommandé de créer et de développer des liens générationnels solides via la mise en place de programmes d’intégration à la fois innovants et originaux. Le dirigeant doit quant à lui se transformer en véritable coach, n’hésitant pas à récompenser les troupes via des commentaires sur leurs performances et à communiquer régulièrement leurs résultats. Une démarche de mentorat et l’usage fréquent de feedbacks s’avèrent également essentiel pour conserver ces nouveaux collaborateurs.

■ Attention aux crises de pouvoir
Intégrer les nouveaux venus de la génération Z peut présenter des contraintes de management pour le moins pesantes. Ces jeunes salariés ne se soumettent en effet pas facilement à la communication verticale de l’entreprise. N’aimant pas planifier et adeptes de la dernière minute, leur rythme s’avère largement plus souple que celui des autres employés. Ils sont également beaucoup plus exigeants et sélectifs dans leurs choix et leurs exigences professionnels. Difficiles à cerner et à cadrer, ces nouveaux venus sur le marché de l’emploi préfèrent la virtualité au contact humain.
L’avis du spécialiste: Lorsque l’entreprise ne prend pas en considération les différents besoins de la génération Z et ne renouvelle pas son style managérial en conséquence, des conflits peuvent apparaître. Cela peut entraîner des crises de pouvoir et faire émerger des clans au sein de l’organisation. Des retombées qui peuvent affecter directement le climat social et l’ambiance au travail.
■ Les métiers du digital premiers investis
La génération Z investit progressivement les entreprises marocaines. Ces natifs d’après 1995 sont déjà présents dans les métiers du digital, du design ou encore du web. Néanmoins, il n’existe pas à ce jour de données publiques quantifiées à ce sujet, les études réalisées sur la question demeurant la propriété d’opérateurs privés.
L’avis du spécialiste: L’intégration des besoins de la génération Z au sein du monde du travail demeure encore au stade embryonnaire sous nos latitudes. J’encourage cependant vivement les entreprises du royaume à considérer les singularités de ces jeunes salariés. Une prise en compte qui deviendra au fil des années essentielle pour évoluer et rester «connectés» à leur époque.
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc