Habillage_leco

Documents

Au coeur de la transition logistique

■ La stratégie nationale négocie un virage à 180 degrés ■ Retail, automobile, aéronautique... les nouveaux  moteurs de croissance ■  Dislog triple ses capacités de stockage ■ ONCF: La LGV libère les capacités ■ Interview avec Mohamed Rabie Khlie, DG de l’ONCF

La difficile percée de la RSE

■ Seulement 1% des entreprises respectent le code du travail, selon l’Agef■ Les 3/4 ignorent le référentiel permettant d’installer une démarche dédiée■ Un thème central des 3es Rencontres internationales des sciences du management (Pages IV à VIII) ■ Education: La recette Medersat.com (Page II) ■ Thèses de doctorat: Les sciences sociales dominent (Page XI) ■ LG, un géant qui s’est construit grâce à la R&D (Page X) ■ L’ESJC ouvre ses portes à ses futurs étudiants (Page IX)

Recherche scientifique: Cadi Ayyad, un pôle d’excellence

■ L’université collabore avec un réseau international de 70 chercheurs et 100 doctorants ■ Classée A+ par l’Agence française de l’évaluation de la recherche scientifique ■ Zoom sur MarrakAir, un projet pionnier au Maroc dans la mobilité urbaine (Pages IV & V) ■ L’Essec ouvre ses portes à Rabat (Page III) ■ Formation en ligne: Un certificat HEC pour les patrons (Page II) ■ L’école belge ouvre une nouvelle maternelle (Page II) ■ Le rush des écoles étrangères d’ingénieurs (Page VI)  

Le bac + 5 devient le référentiel sur le marché

Moi Bac+5: Une tête bien faite et… un portefeuille de soft skills Que vaut le diplôme «Bac+5» popularisé par l’accord européen de Bologne sur l’harmonisation des titres universitaires et délivré par nos universités et grandes écoles sur le marché du travail? Quelles sont les filières qui ont le plus de succès et qui aimantent nos jeunes étudiants? Et que valent ces diplômes historiques, de gestion et de management, qui ont fait florès à une certaine époque? Ces questions et tant d'autres relatives à la qualité des diplômes et leur crédibilité sur le marché du travail hantent les centaines de milliers d'élèves qui se préparent aux épreuves du bac en cette période...

Promotion de l’emploi: L’Anapec mise sur les PPP

■ 59.000 bénéficiaires depuis 2007 et 800 TPE créées   ■ Des mesures adaptées pour l’appui à l’emploi salarié et l’auto-emploi dans chaque région   ■ L’agence assure 80% des recrutements dans la zone industrielle de Kénitra (Pages IV & V) ■ Handicap mental: Faire sauter les préjugés en entreprise (Page II) ■ Les parcours inspirants de femmes leaders (Page VI) ■ Les managers qui bougent (Page III) ■ Stimulez les sens de vos salariés! (Page VII)

Agriculture: Les enjeux de l’intégration industrielle

Stratégie agricole : Tournant décisif • Pour la première fois, le Maroc amorce son intégration industrielle • Aziz Akhannouch explique dans un entretien les enjeux 32 pages d’analyse

Les secteurs qui recrutent

■ Assurance, centres d’appels et IT concentrent les 3/4 des offres d’emploi ■ On s’arrache les informaticiens marocains à l’international ■ Moins chers, les débutants sont plus prisés (Pages IV & V) ■ Scolarité: Les droits des enfants handicapés passent à la trappe (Page II) ■ Hassad à la tête de l’Education nationale: Une multitude de défis (Page III)■ Design thinking: La créativité au service de la transformation (Page VII) ■ Supinfo organise un bac blanc pour les élèves (Page II)  

Sécurité, prévention et gestion des risques

Une entreprise avertie en vaut deux ! A l’occasion de l’ouverture, aujourd’hui à Casablanca, de la 4ème édition du Salon Préventica, « Les Rendez-Vous Entreprise » vous propose un dossier complet sur la prévention, la sécurité et la gestion des risques au Maroc. Comme le dit si bien l’adage, « Mieux vaut prévenir que guérir », les chefs d’entreprises marocains sont aujourd’hui appelés à évaluer et à identifier les risques qui pourraient menacer le bon fonctionnement de leurs activités que ce soit les risques d’incendie, d’intrusion dans leurs locaux, de cambriolage ou de vandalisme, ou encore de piratage informatique. Même si le risque Zéro n’existe pas, plusieurs experts vous donneront ici quelques pistes à explorer pour travailler et produire en toute sérénité.  

Enfin le gouvernement!

39 ministres et 9 femmes:  Les détails de l’équipe El Othmani

Intelligence artificielle: Les robots nous mettront-ils au chômage?

■ Dans les pays en développement, les 2/3 des emplois sont menacés ■ Les profils les moins qualifiés en seront les premières victimes ■ Robotique, réalité augmentée, machine learning… les universités marocaines se positionnent (Pages IV & V) ■ Diriger ses anciens: collègues: Grandir sans vexer (Page VII) ■ R&D: Besoin d’ingénieurs docteurs! (Page III) ■ La CNSS renforce son réseau d’agents (Page VI) ■ Emploi à mi-temps: Une nouvelle plateforme pour les étudiants (Page II)
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc