Régions

La foire du terroir africain à Casablanca

Par Karim Agoumi | Edition N°:5155 Le 24/11/2017 | Partager
Le Salon de l’Economie solidaire se tient jusqu’au 27 novembre
L’artisanat sénégalais et ivoirien dévoilé au grand public
foire-du-terroir-africain-a-casablanca-055.gif

Le Salon national de l’Economie sociale et solidaire signe son retour en 2017. La manifestation dévoile durant cette édition des produits du terroir originaires du Sénégal et de la Côte d’Ivoire tels que les sandales traditionnelles «Abodjé» (Ph. Jarfi)

Faire découvrir au public marocain les richesses du terroir nationales mais également africaines. C’est dans cet esprit que le ministère du Tourisme organise jusqu’au 27 novembre, à l’espace TORO de Casablanca, le Salon national de l’Economie sociale et solidaire. Plusieurs centaines d’exposants y dévoilent les produits phares de leurs régions. Et par là même partagent un savoir-faire ancestral.

Près de 12.000 m2 sont mis à disposition de plus de 400 coopératives, associations et entreprises sociales. Elles représentent les 12 régions du Royaume. De l’Aloe Vera de l’Oriental à l’huile d’olive de Ouazzane, en passant par le miel de Youssoufia ou encore la semoule de Meknès, il y en a pour tous les goûts.

Les plus curieux peuvent également faire un tour du côté des stands sénégalais où sont exposés des boubous, djellabas traditionnelles, des bijoux façonnés à la main ou encore la célèbre poudre à café du pays baptisée «Touba». Enfin, les visiteurs pourront arpenter les couloirs des stands ivoiriens, lesquels présentent de jolies parures en perles de verre, des sandales traditionnelles appelées «Abodjé» ou encore des vestes confectionnées en «pagne» (tissu ou matière végétale). Au total, plus de 120 exposants ivoiriens et sénégalais ont répondu présent, représentant pas moins de 20 domaines d’activité différents.

Parallèlement aux stands, la manifestation comporte plus de sept conférences sur l’économie solidaire et sociale, mettant l’accent sur le rôle de la femme africaine dans ce secteur en plein développement. Des formations sur les techniques de gestion et de financement des coopératives sont également prévues, visant notamment à faciliter leur gestion.

«Un village d’innovation dévoile au public les produits du terroir jugés les plus originaux et recherchés en termes d’idée ou encore de technique utilisée», confie par ailleurs Saloua Tajri, chef de division de la planification et de la coordination au sein du ministère du Tourisme et de l’Economie sociale. Enfin, le salon comporte un atelier dédié spécifiquement aux enfants, leur proposant notamment des ateliers de recyclage afin de les sensibiliser au développement durable.

L’économie solidaire occupe un poids de plus en plus important à l’échelle du Royaume. «Le secteur emploie plus de 5% de la population active», précise la responsable. Pour booster la production et la vente des produits du terroir, plusieurs programmes ont récemment été implantés par le ministère du Tourisme, dont, entre autres, un projet d’assistance technique aux associations et coopératives, nous apprend Tajri.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc