Competences & rh

Classes prépas: Discrimination contre les étudiants du public?

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5062 Le 11/07/2017 | Partager
Confusion chez les parents par rapport à l’accès à une filière économique
Interdite aux bacheliers scientifiques par le ministère, mais toujours autorisée dans le privé

Les bacheliers scientifiques ne peuvent plus s’inscrire dans les classes préparatoires d’économie et de commerce, option technologie (ECT). Cette filière est désormais réservée aux seuls bacheliers en sciences économiques (option sciences économiques ou sciences de gestion comptable). Une circulaire du ministère de l’Education nationale, envoyée à toutes les académies régionales et à tous les centres des classes prépas, le précise clairement. Cette décision, qui a pris de court parents et élèves cette année, marque la fin d’une belle opportunité pour les scientifiques. La majorité de ceux souhaitant accéder à de grandes écoles de commerce, marocaines ou françaises, au lieu de passer par la prépa ECS (Economie et commerce, option sciences), préfèrent la ECT. Et pour cause! Etant meilleurs en mathématiques par rapport à leurs camarades des sciences économiques, pour eux, la branche ECT, c’est du gâteau! Dans les concours aussi, ils réussissent à décrocher un maximum de places. 

Une demande de la France

La prépa ECT est notamment prisée pour le concours HEC. «Cette interdiction vient répondre à une demande récurrente de la France», confie une source à l’Education nationale. Car même en France, l’accès à la filière ECT n’est possible qu’aux lauréats d’un baccalauréat STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion). «A HEC par exemple, le quota, normalement réservé à des étudiants français issus de milieux défavorisés, est depuis quelques années raflé par des Marocains, souvent issus de familles aisées. Le ministère français de l’Education trouve cela inacceptable», explique un enseignant des classes prépas publiques. Cela dit, certaines écoles privées, et plus particulièrement à Casablanca, continuent à proposer la filière ECT aux bacheliers scientifiques, selon des parents d’élèves qui se disent aujourd’hui confus. «Un centre privé très connu des classes préparatoires aux grandes écoles à Casablanca continue d’accepter les scientifiques dans la voie technologique. Ses responsables affirment que la circulaire du ministère ne concerne que le public et non le privé», relèvent des parents dans un courrier adressé au ministère de l’Education nationale. Les parents craignent que le centre privé en question déclare la filière en tant que ECS à l’administration, tout en gardant le contenu du programme ECT. Dans ce cas, quel sera leur statut vis-à-vis du ministère et des écoles visées? Pour eux, c’est la confusion la plus totale. «Même si ces écoles privées continuent de proposer la prépa ECT aux bacheliers scientifiques, en réalité, elles ne sont pas vraiment dans le tort, puisque l’interdiction est basée sur une circulaire et non une loi publiée au Bulletin officiel», avance l’enseignant. «Ce qui est révoltant, c’est que les bacheliers du public, obligés de passer par l’inscription en ligne dans les classes prépas, soient automatiquement basculés vers la prépa ECS. Alors que ceux ayant les moyens, peuvent se payer la filière de leur choix dans le privé. C’est de l’injustice pure et simple. La tutelle doit absolument clarifier les choses», poursuit-il. Le ministère de l’Education nationale, qui n’a pas encore répondu à nos sollicitations, ne s’est pas exprimé sur la question. Ce qui ne fait qu’accentuer l’amalgame autour du sujet.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc