Economie

Ciment: Les ventes ne décollent pas

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4982 Le 16/03/2017 | Partager
Une baisse des ventes de 10% en février
Intempéries, absence de gouvernement, arrêt de chantiers…
ciment_vente_4892.jpg
Depuis 4 mois, les ventes de ciment poursuivent leur tendance baissière. La contre-performance s’explique en partie par le gel des chantiers dans de grandes villes comme Casablanca, Tanger, Marrakech, Rabat… 

Les ventes de ciment ont du mal à décoller. Elles sont en baisse continue depuis novembre dernier. Les chiffres du ministère de l’Habitat affichent une baisse des ventes de 9,94%. Une contre-performance consécutive à celles de janvier (-4,08%), décembre (-12,46%) et novembre (-3,54%). Ces baisses sont la conséquence de plusieurs facteurs. Parmi eux, les intempéries, la loi de finances qui n’a toujours pas été adoptée, l’absence de gouvernement… «A mon avis, la baisse des ventes de ciment continuera jusqu’à la constitution du gouvernement», soutient Ahmed Oussaid, conseiller technique auprès de l’Association marocaine de l’industrie du béton. La pluviométrie a un impact, mais «relativement faible sur cette méforme», soutient Ahmed Oussaid. Cependant, quelques régions affichent des chiffres positifs. Il s’agit des régions de Fès-Meknès (+6,54%), Drâa-Tafilalet (+7,37%), Guelmim-Oued Noun (+88,05%), Dakhla-Oued Ed-Dahab (+27,65%).

La performance positive de Fès-Meknès n’est pas fortuite. En effet, la région est en chantier, avec la construction de complexes omnisports, la création de complexes socio-sportifs à Aïn Chkaf et à Moulay Yacoub, dans le cadre de l’INDH. Quatre autres complexes y sont prévus dans la province de Sefrou, deux à Taza, deux à Taounate et quatre à Meknès. La région est aussi un pôle compétitif en devenir qui séduit d’importants groupes internationaux. Celle-ci se lance dans une véritable industrialisation avec l’implantation de majors comme Cabliance situé dans la zone industrielle d’Aïn Chkef, Yazaki à l’Agropolis, Delphi... Des équipementiers y réclament 400 ha de foncier.
Les ventes de ciment dans la région de Drâa-Tafilalet grimpent et profitent de l’attractivité de la région, qui se positionne comme futur pôle mondial de l’énergie renouvelable. En témoigne le pic de création d’entreprises dans la région. Au cours du 1er semestre 2016, 240 dossiers de création d’entreprises ont été traités, pour un montant global d’investissement dépassant les 150 millions de DH.
Trait d'union entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne, la région Dakhla-Oued Ed-Dahab est le chantier de projets structurants portant sur l'énergie solaire, l'énergie éolienne, le dessalement des eaux de mer… En février dernier, le ciment a enregistré une croissance de 27,65% des ventes, classée deuxième meilleure performance après celle de la région Guelmim-Oued Noun (88,05%). 
Les régions de Casablanca-Settat (-15,97%), Marrakech-Safi (-15,56%), Rabat-Salé-Kénitra (-11,81%), Tanger-Tétouan-Al Houceima (-15,25%) ainsi que celle de l’Oriental affichent les plus fortes baisses et sont les plus touchées par la morosité.o
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc