×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Edition N° 5609 | Le 08/10/2019
    Jean-Christophe Deberre, DG de l’Osui: «Nous pensons que le véritable enjeu est celui du système de développement des compétences des enseignants, avec plusieurs entrées: le métier, la recherche, puisque la pédagogie a besoin de se régénérer, et l’adaptation au contexte national» (Ph. F. Alnasser) Des ambitions de doublement des effectifs d’élèves du système français dans le monde, un budget...
    Edition N° 5609 | Le 08/10/2019
    Grâce aux vidéoconférences, les élèves du petit douar de Tizi Ounbed peuvent rencontrer des enfants de différents continents, donner leur opinion, partager leurs travaux de recherche… A travers la réalité virtuelle, ils peuvent visiter des monuments historiques, des forêts, observer des planètes… (Ph. AW) Tizi Ounbed, Tnine Aday. Cela ne vous dit sans doute rien. Il s’agit du nom d’un douar...
    Edition N° 5608 | Le 07/10/2019
    «Si quelque chose peut sauver notre pays, c’est l’entrepreneuriat». Moulay Hafid Elalamy en est convaincu. «Nous ne donnons pas aux jeunes les outils pour entreprendre», reconnaît le ministre qui assure disposer de tout un dossier «aussi gros que le plan d’accélération industrielle». L’entrepreneuriat disposerait-il donc de sa propre feuille de route? La charte d’investissement, qui en est à sa...
    Edition N° 5608 | Le 07/10/2019
    Le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, confirme encore une fois le projet d’un Plan d’accélération industrielle (PAI) qui succédera à celui en cours. Il est actuellement en préparation au ministère. A l’ère du 4.0, le ministre préfère l’appeler «PAI 2.0»… Pourtant, Elalamy, qui intervenait jeudi dernier à Casablanca devant les membres de l’Agef, a confié son ambition d’y «ouvrir des...
    Edition N° 5607 | Le 04/10/2019
    La Finlande souhaite-t-elle monter en puissance en matière d’éducation au Maroc? Après une première école préscolaire à Marrakech, annoncée en avril dernier, une deuxième s’apprête à porter le label d’établissement finlandais à Casablanca. Mardi prochain, un partenariat sera signé entre la crèche-maternelle Kidzmania à Bouskoura et un groupe finlandais pionnier en éducation et petite enfance. Le...
    Edition N° 5606 | Le 03/10/2019
    Passer le matin devant l’Ecole belge de Casablanca (site de la section fondamentale à Dar Bouazza) peut parfois être un calvaire. Certains parents font preuve d’incivisme en bloquant la circulation, avec des stationnements en 2e position sur les deux côtés de la route, et en procédant à des demi-tours in situ, alors qu’ils n’en ont pas le droit. Mardi dernier, en opérant son demi-tour, un 4x4 a...
    Edition N° 5606 | Le 03/10/2019
    Cette année, l’Education nationale compte opérer un contrôle plus poussé des établissements de l’enseignement scolaire privés, pour un meilleur suivi, mais aussi pour «réduire les dysfonctionnements identifiés dans certaines écoles». Des comités provinciaux de contrôle seront ainsi créés. Les académies régionales sont appelées à travailler sur ce chantier. Celle de Casablanca-Settat a même formé...
    Edition N° 5604 | Le 01/10/2019
    Karim Bernoussi, PDG du groupe Intelcia: «Notre image continue d’être liée aux centres de production, c’est-à-dire à des usines. Donc forcément, vu de l’extérieur, notre métier n’est pas valorisé» (Ph.  Intelcia) - L’Economiste: Comment expliquer le déficit d’image dont souffrent toujours les centres d’appels auprès des jeunes? - Karim Bernoussi: Rappelons, avant toute chose, que passer par...
    Edition N° 5604 | Le 01/10/2019
    Youssef Chraïbi, président de la Fédération marocaine de l’outsourcing, également président du groupe Outsourcia: «L’Afrique est devenue progressivement une nécessité, non pas pour rechercher de nouveaux marchés comme d’autres secteurs, mais pour accroître notre vivier de recrutement» (Ph. AMRC) C’est l’un des secteurs qui souffrent le plus de la rareté des profils maîtrisant les langues et...
    Edition N° 5604 | Le 01/10/2019
    Le stress est la première contrainte que les employés n’aiment pas dans le secteur (72%), suivi du rythme de travail (37%), et ce sont aussi les premières causes de démission. Seulement 10% quittent leur poste en raison du faible salaire reçu Les jeunes ne les voient pas souvent d’un bon œil, pourtant ils présentent de belles opportunités de carrière. Les centres d’appels continuent d’être...
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc