×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Washington et Bruxelles veulent créer un ciel ouvert

Par L'Economiste | Edition N°:1614 Le 02/10/2003 | Partager

. Les discussions ont démarréLes Etats-Unis et l'Union européenne ont entamé hier mercredi à Washington leurs premières négociations pour un vaste accord de droits aériens visant à créer un «ciel ouvert» au-dessus des deux continents. L'ambition affichée par la Commission européenne, qui a négocié au nom des 15 Etats membres de l'UE, est de créer une sorte de «marché commun aérien» des liaisons transatlantiques avec des chances égales pour les compagnies américaines et européennes. Côté américain, le président George W. Bush promettait, en juin dernier lors du sommet euro-américain, la négociation d'un accord «ciel ouvert» qui «profitera à nos consommateurs, nos compagnies aériennes et à la collectivité».Concrètement, les deux blocs recherchent un accord global qui prenne le relais de la dizaine d'accords bilatéraux conclus entre Washington et les gouvernements des Etats membres de l'UE, afin d'harmoniser au maximum les droits de trafic aérien entre les deux continents. Les Quinze, particulièrement réticents jusqu'à l'année dernière à abandonner une partie de leur souveraineté, ont dû se ranger à un avis de la Cour de Justice européenne autorisant, en novembre 2002, la Commission de Bruxelles à négocier en leur nom avec les autorités américaines.Ces premières discussions ont commencé hier et se poursuivent aujourd'hui au département d'Etat à Washington. Chaque délégation comprend environ une cinquantaine de personnes, dont des représentants des compagnies aériennes directement concernées. La délégation américaine est présidée par John Byerly, vice-secrétaire d'Etat adjoint chargé des transports au département d'Etat, et l'européenne par Michel Ayral, le patron du secteur aviation à la direction générale Transports de la Commission européenne. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc