×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Entreprises

    Uniban: Forte hausse des ressources en 1991 (+35%)

    Par L'Economiste | Edition N°:17 Le 20/02/1992 | Partager

    UNIBAN se modernise, se restructure et multiplie des agences. L'entrée de Banco Bilbao de Vizcaya semble lui donner une nouvelle dynamique. D'après ses responsables, l'Uniban a réalisé un excellent exercice, au cours de l'année 1991. C'est ce qui ressort de la rencontre organisée récemment par la banque avec la presse.
    Selon les responsables de la banque, Uniban a réalisé un excellent exercice 1991 tant sur le plan de l'activité qu'au niveau des résultats. Les ressources ont augmenté de 35% pour ateindre 1.844 millions de DH. Cet accroissement s'est accompagné d'une amélioration de la composition des ressources, par une diminution de la part des dépôts rémunérés au profit d'une augmentation des dépôts non rémunérés. Les crédits par décaissement sont passés de 987 millions de DH à 1.280 millions de DH, réalisant une augmentation relative de 31,50%. Quant aux crédits par signature, ils ont augmenté de 74,4% pour atteindre 1.424 millions de DH. D'après ses responsables Uniban a poursuivi durant l'année 1991 sa politique d'octroi de crédit remplissant les conditions générales de solvabilité, de liquidité et d'intérêt économique, imposées par les autorités monétaires.

    Les bénéfices avant impôts se sont élevés à 16,7 millions de DH dépassant de 52% ceux de l'année précédente. Au niveau du réseau, l'Uniban a décidé depuis l'incorporation de Banco Bilbao de Vizcaya (B.B.V) dans son actionnariat d'entreprendre une politique d'expansion et de rénovation de toutes ses agences.
    Huit agences ont été inaugurées dans les villes de Casablanca, El Jadida, Oujda, Fes, Meknès, Fnideq, Tétouan et Bruxelles (bureau de représentation).
    Toutefois les responsables de la banque remarquent, qu'à fin 1989 le niveau du personnel était tout juste moyen, ce qui n'était pas compatible avec le lancement de la politique d'expansion c'est ainsi que les dirigeants d'Uniban ont essayé de surmonter ce problème en assurant une formation interne continue.

    Un département de formation a été créé en 1990. "Le facteur humain est très important, il constitue l'un des obstacles qui risquent de ralentir notre développement". A défaut d'un encadrement national, Uniban sera obligée de faire appel à une assistance étrangère.
    Les responsables d'Uniban précisent que cette expansion ne concerne pas seulement les réseaux mais aussi les produits et services offerts à la clientèle. Uniban veut jouer un grand rôle dans les relations maroco-espagnoles. En 1990 la BBV, désormais principal actionnaire, et l'Uniban ont signé une ligne de crédit d'environ 1 milliard de pesetas destiné entre autres au financement d'importation de biens d'équipement d'origine espagnole. D'autre part, Uniban reçoit régulièrement des investisseurs espagnols porteurs de projets individuels ou de partenariat. "Plusieurs grandes entreprises de l'autre côté du détroit souhaitent s'installer au Maroc".

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc