×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Une ville nouvelle pour Settat

    Par L'Economiste | Edition N°:2768 Le 02/05/2008 | Partager

    . Un projet de 35 milliards de DH. 60.000 logements pour 300.000 habitants au programme. Al Omrane, maître d’ouvrageLa province de Settat s’offre une ville nouvelle. Ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation du nouveau pôle urbain dans la commune de Sahel, à une vingtaine de km de Casablanca. Porté par la direction régionale d’Al Omrane-Settat, le nouveau centre urbain de Sahel-Lakhyayta, constituera un ensemble équilibré, formé d’activités, d’équipements de loisirs et d’habitats de différentes typologies. Quelque 60.000 logements pour une population d’environ 300.000 habitants sont prévus. Le coût des travaux d’infrastructure est estimé à plus de 3 milliards de DH, alors que l’investissement global avoisine les 35 milliards sur une superficie de 4.000 ha. Le projet se divise en trois zones d’aménagement. Ainsi la zone 1, sise entre la RN1 et l’autoroute, constitue en fait le prolongement et l’extension naturelle de Had Soualem qui subit actuellement une forte pression foncière et urbaine. De plus, cette zone est caractérisée par une forte dominance des «activités industrielles. Quant à la zone 2, qui s’étend au sud de l’autoroute, le long de la route 3011 en direction de la ville de Berrechid, elle est entièrement agricole. Elle couvre 1.200 ha et le site comprend l’échangeur actuel, une décharge publique et un certain nombre d’habitations rurales dispersées .Elle concentre la grande partie des terrains domaniaux destinés à recevoir la ville nouvelle. Les options d’aménagement sur cette zone se focalisent sur le développement d’un tissu d’habitat très diversifié et la création à l’est de secteurs réservés aux activités industrielles et aux équipements dédiés aux sports, loisirs, universités et tourisme. Enfin, la zone 3 rejoint, elle, la gare ferroviaire de Lahssilat. Elle s’étend sur une superficie de 1.500 ha. Rappelons que, dans le cadre de ce projet, une première zone intitulée «Omrane Sahel» a déjà vu le jour et le démarrage des travaux de voirie et assainissement a eu lieu fin 2007. Par ailleurs, et pour garantir une meilleure qualité architecturale, Al Omrane-Settat a lancé deux concours. L’un concerne la réalisation d’un ensemble résidentiel de villas économiques sur une assiette de 15 ha, et l’autre se rapporte aux études d’aménagement et d’ordonnancement architectural du mail central qui constitue le pivot d’animation de la nouvelle ville. Les dossiers sont actuellement à l’étude.De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc