×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Une biologiste dans les produits pour Spa

Par L'Economiste | Edition N°:2359 Le 12/09/2006 | Partager

. Une gamme de produits cosmétiques naturels «En d’Autres Thermes». A la conquête du marché canadienDE deux ateliers de création et de design de produits, l’un biomarin, à Casablanca et l’autre pour les plantes aromatiques à Marrakech est née «En d’Autres Thermes», une gamme de cosmétiques naturels et écologiques. Leur créatrice: Feyrouz Jallal, doctoresse d’Etat en physiologie de l’université de Montréal.Après treize ans au Canada, où elle a exercé notamment comme directrice de recherche d’une unité de biologie cellulaire, cette spécialiste du génie tissulaire et cellulaire décide de rentrer au pays. «Devant l’impossibilité de poursuivre mes recherches biomédicales, je me suis penchée sur l’étude des plantes.» Un recyclage quelque peu forcé qui la conduira à mener des recherches sur le potentiel phyto-cosmétique des algues marines du littoral marocain. Et à créer à Casablanca, en 2004, la société Sealeads, dotée d’un capital de 100.000 dirhams. Feyrouz passera une année entière à étudier la répartition, la distribution et le potentiel des algues brunes. Ce travail, réalisé en collaboration avec l’INRH (l’Institut national de recherches halieutiques), a concerné principalement le sud du Maroc, entre Dakhla et la frontière mauritanienne. «Il s’agissait pour moi d’identifier le potentiel des algues brunes au Maroc en termes qualitatifs et quantitatifs», explique-t-elle. Résultat: une gamme de produits de gommage, des enveloppements et des masques pour le visage et le corps conçus pour répondre aux exigences du marché des spas. Des produits naturels, déclinés en sachets, flacons et pots, sont proposés à la vente à partir de 150 dirhams et distribués dans plusieurs magasins et centres de remise en forme. La biologiste affirme que ses produits «se veulent soucieux de l’écologie et de l’environnement»: utilisation de matières premières n’ayant subi aucun procédé d’extraction préalable, choix du packaging et limitation des suremballages, présentation des produits sous forme de poudre afin d’éviter l’utilisation de conservateurs et d’excipients... Dans la droite ligne d’un nouvel art de vivre où l’on consacre de plus en plus de temps au physique, à l’équilibre et au bien-être, le spa est un marché à forte croissance à travers le monde. Bien qu’à ses balbutiements au Maroc, le «sanitas per aquam» (santé par l’eau) connaît de plus en plus d’adeptes. Et l’on ne compte plus les instituts spécialisés, hammams haut de gamme ou centres de thalassothérapie, demandeurs de produits à la fois naturels, innovants et originaux. Il existe en parallèle une forte demande des mêmes soins pour les particuliers. Mais il faut croire que le marché local n’est pas suffisamment conséquent pour permettre à l’entreprise de se développer. Sealeads, qui table sur un chiffre d’affaire de 1 million de DH, cherche d’ailleurs des débouchés à l’étranger. «Pour pouvoir prospérer «des contacts sont pris avec des distributeurs au Canada, où Feyrouz garde des attaches. «En d’Autres Thermes» sera ainsi présente au salon Esthétique et Spa International, les 2 et 3 octobre prochain à Montréal. Par ailleurs, un show room de 150 m2 ouvrira bientôt ses portes à Marrakech au Guéliz.Des algues brunes récoltées sur les rives de Dar Bouazza, Essaouira ou El Jadida, de la rose, de la fleur d’oranger ou de l’argane cueillis dans les vallées de l’Atlas… Autant d’ingrédients conçus à mi-chemin de la recherche scientifique et des recettes de grand-mère. «Des produits cosmétiques authentiques et naturels, sélectionnés rigoureusement avec le plus grand respect de l’être humain et de l’environnement», insiste la chercheuse. «La sélection d’ingrédients naturels et traçables est la base même de notre méthode de développement de produits». Les algues contiennent, notamment, des minéraux, des oligoéléments ainsi que des acides aminés essentiels et non essentiels qui jouent le rôle de facteurs naturels d’hydratation. La conception des produits, explique-t-elle, repose sur des matières premières naturelles, qui sont riches en principes actifs et cumulent plusieurs actions. Inutile, donc, selon la scientifique, de multiplier les principes actifs.Amine BOUSHABA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc