×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Un monde fou

Par L'Economiste | Edition N°:3433 Le 28/12/2010 | Partager

. Carambolage d’une centaine de voitures!Un énorme carambolage a eu lieu, hier lundi, dans le sud de la Chine. Vers 8h00 heure locale, près de cent voitures ont été impliquées dans l'accident, causant la mort de 7 personnes, tandis que 15 ont été blessées. L'accident a débuté avec un camion qui a percuté une station-service de la ville de Zunyi. Cette première collision a provoqué une réaction en chaîne, si bien qu'une centaine de véhicules s'est finalement retrouvée impliquée dans un accident, provoquant un embouteillage de 20 km. Selon l'agence Belga, l'accident serait dû à l'épais brouillard présent sur la région ce matin, limitant fortement la visibilité. A noter que si la Chine explique enregistrer chaque jour près de 200 morts dans des accidents de la route, l'OMS estime que ce nombre est deux fois plus importants si l'on considère les piétons, les cyclistes, et non seulement les automobilistes.. Agressé avec... un sextoyComment un policier américain qualifie un sextoy? Tout simplement par "un dispositif rigide de plaisir féminin". Et c’est donc avec ce "dispositif rigide de plaisir féminin" que ce policier a été agressé par une femme de 56 ans, en novembre dernier à Lake County. Le policier s’était rendu au domicile de cette quinquagénaire qui était accusée par des employés d’un restaurant d’être partie sans payer deux fois de suite. Carolee s’était alors saisie dans sa table de nuit d’un sextoy et s’était ruée sur le policier, avec la ferme intention de le frapper. Le policier avait amorti le coup avec sa main. Jeudi dernier, la quinquagénaire était jugée par le tribunal de Lake County, pour "agression aggravée".. Le même sapin de Noël depuis 80 ans!A l'heure du recyclage et des économies d'énergie, une octogénaire vivant en Écosse a révélé qu'elle utilisait depuis plus de 50 ans le même sapin de Noël artificiel. En 1928, et alors que Jean Eadie a 3 ans, elle et sa maman se procurent à l'occasion de Noël un petit sapin artificiel à décorer. Aujourd'hui, le temps a passé, l'Écossaise a 85 ans, et vit en Ecosse. En 2010, elle utilise toujours ce petit sapin de Noël artificiel dans son salon à l'approche des fêtes de fin d'année. "Tout le monde achète des choses et les oublient, ce qu'ils ne devraient pas faire. Cet arbre est là. Il n'y a aucune raison de s'en débarrasser", explique-t-elle à la presse locale.. Un canular mordantC'était une histoire à dormir debout et pourtant elle a été reprise par de nombreux médias et en premier par le New-York Post. Le jeune Dragan, un Serbe, aurait tué le requin qui terrorisait les touristes de Charm el-Cheikh en plongeant dans la mer et en l'écrasant avec ses fesses. Le blog Carolina Beach Today a enquêté pour faire la lumière sur cette histoire. Selon eux, plusieurs éléments tendent à démontrer que l'histoire est un canular. Tout d'abord l'information a été diffusée pour la première fois par une agence d'informations macédonienne qui cite un média basé à Belgrade sans plus de précisions. Ensuite, la photo utilisée pour illustrer l'article représente un requin pèlerin. Pas de chance, le requin pèlerin se nourrit exclusivement de plancton. Enfin, la plage sur cette photo est située en Caroline du Nord, un peu loin donc de la mer Rouge. Tous ces éléments tendent à démontrer que Dragan Stevic n'a jamais tué de requins ni avec ses mains, ni avec ses fesses.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc