×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L’offensive israélienne ne faiblit pas

Par L'Economiste | Edition N°:3433 Le 28/12/2010 | Partager

. Hamas va planter 1.440 arbres à la mémoire des victimes. Escalade militaire israélienne contre Gaza Plusieurs centaines de Palestiniens ont commencé à marquer, hier lundi dans la bande de Gaza, le deuxième anniversaire de la meurtrière opération israélienne «Plomb durci» dans le territoire palestinien contrôlé par le mouvement islamiste Hamas.Une manifestation a rassemblé plusieurs centaines de personnes à Jabaliya, à l’appel du mouvement radical Jihad islamique, dont deux combattants ont trouvé la mort, dimanche 26 décembre, près de Khan Younès, dans le sud du territoire palestinien, lors d’échanges de tirs avec l’armée israélienne. Le Hamas, qui a prévu une manifestation en fin d’après-midi à Gaza, a annoncé qu’il allait planter 1.440 arbres, à la mémoire de chacune des victimes, en majorité civils, de l’opération israélienne du 27 décembre 2008 au 22 janvier 2009, destinée à faire cesser les tirs de roquettes sur Israël à partir du territoire palestinien.La télévision Al-Aqsa du mouvement islamiste consacrait l’essentiel de ses programmes à ces commémorations, diffusant de nombreuses images de victimes et de destructions. Le Hamas a récemment reconnu avoir perdu pendant cette période 200 à 300 de ses combattants, un bilan particulièrement lourd pour la branche armée du mouvement, les Brigades Ezzedine al-Qassam, qui revendique 1.808 «martyrs» en 23 ans d’existence, dont plus de la moitié depuis 2006. Treize Israéliens, des militaires pour la plupart, ont également péri dans les combats.Depuis la fin de l’opération, le Hamas fait régner une trêve de fait, sans empêcher totalement des organisations plus petites, comme le Jihad islamique, les Comités de résistance populaire ou des groupuscules salafistes de continuer à tirer. Selon l’armée israélienne, plus de 200 roquettes et obus ont été tirés vers Israël en 2010.A noter que la Ligue arabe a exprimé, dimanche dernier, sa «profonde inquiétude» face aux menaces d’agression des responsables israéliens contre la bande de Gaza.Le chef de cabinet du Secrétaire général de la Ligue arabe, Hicham Youssef, a déploré le silence de la communauté internationale devant ces menaces. Pour sa part, le négociateur en chef de l’Autorité nationale palestinienne (ANP), Saëb Erekat a dénoncé un «nouvel acte provocateur» de la part d’Israël qui a qualifié l’ANP d’illégitime. La provocation israélienne fait partie d’un plan visant à poursuivre l’implantation de colonies en Cisjordanie, a déclaré Erekat, qui a réagi aux propos du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui a qualifié l’ANP «d’illégitime».Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc