×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:2755 Le 14/04/2008 | Partager

    . Le Canada vérifie s’il y a des ovnis dans le cielA la demande d’un citoyen convaincu de l’intrusion d’ovnis au Canada, un ex-ministre a demandé au commandant de la défense aérospatiale nord-américaine (Norad) de vérifier la présence d’engins non identifiés dans le ciel, a indiqué la semaine dernière le quotidien La Presse. Un Québécois «convaincu à 100%» d’avoir assisté le 4 septembre 2002 à l’intrusion «sur le sol canadien d’engins non identifiés» avait contacté le ministère de la Défense, le pressant de vérifier ce qu’il considérait être un fait, rapporte le journal montréalais. Le ministre de la Défense de l’époque, le libéral John McCallum, a demandé au Norad de vérifier ces allégations, selon des documents obtenus grâce à la loi de l’accès à l’information. Le ministre a ensuite écrit au citoyen pour lui signaler qu’il n’y avait aucune trace d’ovnis sur les radars du Norad dans la région des Laurentides, au nord de Montréal, le 4 septembre 2002.Selon La Presse, un autre ex-ministre de la Défense, le libéral Art Eggleton, avait aussi écrit à un citoyen au sujet des ovnis.. Millionnaire d’un jourUn sapeur-pompier saisonnier à La Plagne, dans les Alpes françaises, a eu la surprise de voir son compte bancaire crédité de près de 27 millions d’euros pendant un jour et demi avant que la somme, inscrite par erreur, ne disparaisse. «Je me connecte sur Internet à ma banque pour vérifier mon compte et je m’aperçois qu’il y a 26.989.840,45 euros», a raconté la semaine dernière Mathieu Pasquet, 22 ans. «Je me déconnecte en croyant que c’est une erreur et que c’est moi qui bug. Je me reconnecte et la somme était toujours là et est restée une journée et demie avant de disparaître le lendemain», a-t-il poursuivi. N’ayant ni hérité ni gagné au loto, le jeune homme explique avoir eu conscience qu’il s’agissait «d’une erreur». Il n’a pourtant pas hésité à fêter la bonne nouvelle avec des collègues et des amis le soir même, à s’offrir «quelques bouteilles de champagne» et à faire croire à un ami qu’il lui rachèterait son bar. La banque, qu’il a refusé de citer, n’a toutefois pas oublié de lui retirer 13 euros d’agios en raison d’un petit découvert sur son compte courant le jour même où elle avait, par erreur, fait de lui un millionnaire.. La chirurgie esthétique dopée par le «syndrome Sarkozy»De plus en plus d’hommes âgés de 40 à 50 ans ont recours à des interventions chirurgicales de rajeunissement, sous l’effet du «syndrome Sarkozy», du nom du président français Nicolas Sarkozy remarié avec une femme plus jeune (Carla Bruni). De janvier à mars, les consultations pour des injections de Botox au Royaume-Uni ont bondi de 57% chez les hommes, par rapport à la période équivalente de l’an dernier, selon le groupe de recherche médicale britannique Haley. Les opérations de réduction de la poitrine ont augmenté de 42%, celles de microdermabrasion (procédure de renouvellement des couches supérieures de l’épiderme) de 43%, ajoute l’étude. L’engouement est suscité par le «syndrome Sarkozy», estime le groupe. Un second mariage et les opportunités professionnelles sont les raisons les plus citées par les quadragénaires et quinquagénaires pour justifier le recours à une intervention chirurgicale.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc