×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Un congrès sur l’Union pour la Méditerranée en juin

    Par L'Economiste | Edition N°:2771 Le 07/05/2008 | Partager

    . Une manifestation prévue en marge du Festival des musiques sacrées de Fès «UNION pour la Méditerranée: quelles conditions pour quelles perspectives?» est le thème d’un congrès international qui se tiendra à Fès du 3 au 6 juin. Sa clôture coïncidera avec l’ouverture du Festival de Fès des musiques sacrées du monde, du 6 au 14 juin 2008. La manifestation est organisée par le Centre marocain interdisciplinaire des études stratégiques et internationales (CMIESI), le Forum de Paris et de nombreux autres partenaires. «Cette rencontre internationale connaîtra la participation de tous les pays de la Méditerranée. En chiffre, plus de 150 experts ont confirmé leur présence», indique Abdelhak Azzouzi, président du Centre. Parmi eux, André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi, Alain Juppé, maire de la ville de Bordeaux, Dominique Baudis, président de l’Institut du monde arabe, Alain Le Roy, ambassadeur chargé du projet d’Union pour la Méditerranée, Albert Mallet, résident du Forum de Paris et Amr Moussa, SG de la Ligue arabe. Ils donneront leurs analyses autour du projet sur l’Union pour la Méditerranée un mois avant le sommet des chefs d’Etats prévu à Paris. Par ailleurs, la première conférence de presse concernant cet évènement sera donnée le 10 mai à la Maison des relations internationales. A noter enfin que le Cmiesi est un centre de réflexion, d’étude, de recherche. Il a été fondé en mars 2007 et est dirigé par Abdelhak Azzouzi. Ce dernier travaille avec une équipe constituée d’une centaine de membres avec plus de 36 nationalités différentes. De par ses nombreux rapports avec des universités, instituts, centres de réflexion et de maturité d’idées, le Centre a su constituer un réseau de spécialistes à travers le monde, lui permettant d’élargir conséquemment ses champs d’activité. Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc