×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Un complexe touristique à Asilah

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Un investissement de 520 millions de dirhams. Le projet sera réalisé par une société italo-américaine. Le démarrage des travaux est prévu au début de l'année prochainePrésident du Conseil communal d'Asilah, Mohamed Benaïssa est un homme comblé. Trois projets de grande envergure pour la ville ont été confirmés mardi 29 juillet à Rabat au cours de la cérémonie de signature de la convention d'investissement à la Primature. Le plus important est la construction d'un complexe touristique et de loisirs. Le projet, d'une valeur de 520 millions de dirhams, comprend une marina, un hôtel cinq étoiles et une unité 4 étoiles d'une capacité de 200 chambres chacun, un centre commercial, un amphithéâtre et un centre médical. Et ce, pour une première tranche.La société italienne pour le port d'Asilah (SOIPA), promoteur du projet, s'engage dans un délai de 36 mois à réaliser les infrastructures et les superstructures des ports de plaisance et de pêche (ouvrages portuaires, capitainerie, yacht club, douane, direction des ports, chantier naval…).«Le projet a été le fruit de longues et âpres négociations mais le démarrage sera plus facile«, assure le Premier ministre, qui a présidé la cérémonie de signature de la convention, entouré d'une demi-douzaine de ministres. Jettou reconnaît ainsi les multiples allers-retours entre les promoteurs et les ministères. Ces allers-retours avaient bien failli tuer le projet, sans le savoir-faire d'Alexander Moll, ancien président de la Chambre britannique au Maroc, et actuellement conseiller du ministre italien du Commerce. Le deal avec l'Etat fixe dans les petits détails les délais à respecter par le promoteur. Ce dernier déposera dans les six mois maximum les dossiers nécessaires à l'obtention de l'autorisation de construire, et donnera suite aux observations éventuelles de l'administration dans un délai n'excédant pas deux mois. Les travaux devraient démarrer six mois au plus tard, à partir de l'obtention de l'autorisation de construction. Et le promoteur a trente-six mois pour boucler tout le programme.La priorité sera accordée au port de pêche, au port de plaisance et à la partie hôtelière, tout en veillant à la continuité de l'exercice de l'activité de pêche pendant les travaux. Le problème foncier auquel s'était heurté le projet a été réglé, confirme Driss Jettou. Le gouvernement, par le biais du ministère de l'Equipement et du Transport, s'engage à mettre à la disposition de la société italienne les infrastructures et superstructures existantes au port de plaisance d'Asilah, dans le cadre d'une convention d'occupation temporaire du domaine public, d'un cahier des charges et d'un règlement d'exploitation. . «Costa bravissima»L'occupation temporaire portera sur une durée de 20 ans à compter de la date de sa notification. Elle est renouvelable tacitement deux fois pour une période égale et au-delà, sur demande à l'autorité portuaire trois mois avant son expiration. La convention d'«occupation temporaire» sera signée avec SOIPA Maroc, une fois l'autorisation de construire obtenue et qu'elle aura fourni les cautions sollicitées. Mais elle donnera lieu au paiement d'une redevance domaniale annuelle. La société s'acquittera également à partir de la 5e année de la notification de la convention d'autorisation d'un droit d'exploitation du port.Le projet du port d'Asilah aura des retombées bénéfiques sur la ville (500 emplois pendant le chantier, 700 emplois permanents pour l'exploitation utlérieure du site). Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères, qui portait pour l'occasion sa casquette de président du Conseil communal d'Asilah, ne cachait pas sa fierté: «Avec ce projet, dit-il, si les Espagnols ont la Costa brava, nous aurons avec Asilah, la Costa bravissima«.


SOIPA, société italo-américaine

Au début, cette mise en valeur d'Asilah est une idée de promoteurs immobiliers italiens, qui construisent et gèrent des ports touristiques en Italie. A l'arrivée, c'est une société de droit marocain, SOIPA -société italienne pour le port d'Asilah- dans laquelle est resté Giancarlo Buono, le promoteur du départ, mais où sont venus s'adjoindre deux autres promoteurs et financiers, tous deux Américains. Il s'agit de Kibra Construction Inc. et de Group Vector Inc. Les trois partenaires souhaitent maintenant inclure dans leur conseil, Alexander Moll, l'ancien président de la Brit'Cham au Maroc, et qui avait été désigné par le ministre italien du Commerce pour «débrouiller le dossier de SOIPA«, alors que tout militait pour qu'il ne voie jamais le jour. Le deuxième coup de chance de ce projet est le changement de gouvernement au Maroc, avec un ministre du Tourisme «un peu plus dégourdi que ses prédécesseurs« (sic).. Les grands chantiers d'AsilahLe ministre chargé du Logement, Taoufiq Hjira, a annoncé la signature de deux conventions en matière de logement à Asilah. La première porte sur le relogement de 600 ménages d'un bidonville de Morj Boutayeb. Le projet sera réalisé en partenariat entre le Forum d'Asilah et l'Erac-nord-ouest avec la contribution de trois fonds arabes: du Qatar, d'Abou Dhabï et du Koweït.L'autre convention porte sur la création d'une zone industrielle et d'habitat. La superficie allouée au projet «Bouganone« est de 50 hectares, dont 18 pour la zone d'habitat, 20 pour la zone industrielle, 5 consacrés à la pépinière de jeunes promoteurs et le reste pour les abattoirs des poulets et bovins, le centre d'activité commerciale et les équipements publics. Noureddine FASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc